Cendres de bois

Les ménages privés, l’artisanat et l’industrie produisent des cendres de bois, qui doivent être éliminées dans le respect de l’environnement afin de préserver les eaux et les sols. Parmi les cendres de bois, on opère une distinction entre, d’une part, cendres de foyer et de grille ainsi que, d’autre part, cendres volantes et poussières de filtres. Toutes ces différentes cendres peuvent être éliminées à certaines conditions dans les décharges de type D ou E.

© Holzenergie Schweiz

Quelque 75 000 tonnes de cendres de bois sont produites chaque année, dont environ 35 000 tonnes proviennent d’installations de combustion automatiques, comme les usines d’incinération des ordures ménagères (UIOM). Les cendres de grille et de foyer, dites cendres grossières, représentent deux tiers des cendres de bois produites. Le tiers restant est composé de poussières de filtres et de centres volantes. Les cendres de bois découlent de l’utilisation énergétique de bois à l’état naturel et de la valorisation thermique de bois usagé et de résidus de bois. Les cendres qui ne sont pas éliminées dans le respect de l’environnement peuvent avoir des effets nocifs sur les eaux, les sols, l’air et les êtres humains.

Appréciation écologique

Il est impossible de distinguer à l’œil nu les cendres de bois à l’état naturel des cendres de bois traité. De même, il ne peut être exclu que les cendres de foyer et de grille ne soient pas mélangées avec des cendres volantes hautement polluées issues d’UIOM. En outre, les cendres de bois contiennent du chrome VI, une substance hautement toxique.

Élimination

Ménages: les cendres de bois issues de chauffages de locaux individuels comme les cheminées ou les petits poêles à granulés peuvent être éliminées dans les UIOM, avec les ordures ménagères.

Industrie et artisanat: les cendres de foyer et de grille ainsi que les cendres volantes et les poussières de filtres issues de l’utilisation thermique de bois de chauffage peuvent être éliminées dans les décharges de type D ou E, à condition qu’elles aient été préalablement mélangées à des mâchefers d’UIOM. Les cendres de foyer et de grille issues du traitement thermique de déchets de bois qui ne sont pas considérés comme du bois de chauffage, à l’instar du bois usagé, peuvent également être déposées dans les décharges de type D ou E, pour autant que leur teneur en carbone organique total (COT) ne dépasse pas la limite de 50 000 mg par kg. Les cendres volantes et les cendres de filtres qui en sont issues ne pourront en revanche être stockées dans ces décharges que jusqu’au 1er novembre 2023. Après cette période transitoire, ces cendres, qui peuvent contenir beaucoup de métaux lourds, devront préalablement être traitées.

Projet HARVE

Les cendres de bois sont de nos jours majoritairement mises en décharge alors qu’il serait préférable, dans un souci de durabilité, de les valoriser autant que possible. L’ordonnance sur les déchets, entrée en vigueur le 1er janvier 2016, poursuit cet objectif. Des données précises quant à la quantité, à la qualité et à la provenance des cendres de bois sont toutefois nécessaires pour y parvenir. Le projet HARVE, réalisé avec le soutien de l’Office fédéral de l’environnement dans le cadre du plan d’action bois, vise précisément à définir les bases et les exigences en vue du développement de solutions régionales de valorisation et d’élimination des cendres de bois, et à les rassembler dans un guide pratique.

Weiterführende Informationen

Contact
Dernière modification 13.03.2019

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dechets/guide-des-dechets-a-z/holzasche.html