Indicateur climat

Bilan des gaz à effet de serre du secteur des forêts et du bois

Durant leur croissance, les arbres stockent du carbone dans leur biomasse. Ainsi, la forêt est capable d’absorber de grandes quantités de CO2 présentes dans l’atmosphère. À l’inverse, lorsqu’un arbre meurt ou est exploité, sa décomposition ou sa combustion libère le carbone stocké dans sa biomasse. Une exploitation forestière durable qui tient compte du stockage du carbone peut donc contribuer à la protection du climat. L’utilisation de produits en bois à longue durée de vie (p. ex. constructions en bois, meubles) constitue un autre moyen de stocker temporairement du carbone. Les émissions de méthane (CH4) et de protoxyde d’azote (N2O) dues aux incendies de forêt, à la perte d’humus après des reboisements et du drainage de sols organiques contribuent dans une moindre mesure aux émissions de gaz à effet de serre totales.

Evaluation de l'état
bon bon
Evaluation de la tendance
pas évaluable pas évaluable
Valeur de référence 2020: -1.92 Valeur de référence 2019: -1.92 Valeur de référence 2018: -1.92 Valeur de référence 2017: -1.92 Valeur de référence 2016: -1.92 Valeur de référence 2015: -1.92 Valeur de référence 2014: -1.92 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2019: 0.0787412455866638 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2019: -2.727798465105 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2019: 0.169500661696767 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2018: -0.0703769938666526 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2018: -1.593382282297 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2018: 0.170137042322367 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2017: -0.0162755486666488 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2017: -2.91280248163534 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2017: 0.152405614030033 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2016: -0.0547697654533223 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2016: -2.97601415888966 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2016: 0.1387922487804 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2015: -0.0985571548500042 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2015: -3.05842532767033 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2015: 0.137252084436333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2014: -0.114139238619976 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2014: -1.484846746575 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2014: 0.149343034340333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2013: 0.0581135392933341 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2013: -3.025425940034 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2013: 0.162696181255667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2012: -0.132531030023341 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2012: -3.078493129202 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2012: 0.162716852746667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2011: -0.353495241916667 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2011: -1.73147092828633 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2011: 0.160692292287 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2010: -0.455286193816669 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2010: -3.11172957201366 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2010: 0.157592867408267 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2009: -0.420095108620016 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2009: -3.19528485264 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2009: 0.153927686408 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2008: -0.430219584849989 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2008: -2.33452267904434 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2008: 0.149128548389 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2007: -0.363108869713346 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2007: -1.22263766884367 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2007: 0.150948031463333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2006: -0.541527158296652 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2006: -1.94142003847133 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2006: 0.140688952741667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2005: -0.72755148693332 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2005: -2.709389134988 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2005: 0.136375168407 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2004: -0.581341520613328 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2004: -2.614711825904 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2004: 0.134217209079333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2003: -0.358791670966664 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2003: -3.081030634011 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2003: 0.131776948561667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2002: -0.300777014413334 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2002: -3.014668928764 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2002: 0.129269750830667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2001: -0.426886760116654 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2001: -1.58462689629033 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2001: 0.126821463928333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2000: -0.722827228273336 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2000: 4.945005663038 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2000: 0.124601821334 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1999: -0.386302115319992 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1999: -3.11810161561233 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1999: 0.123405883407 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1998: -0.308747472916674 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1998: -3.15484321271867 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1998: 0.12073610032 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1997: -0.256469318600006 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1997: -4.18433789530834 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1997: 0.112234097846333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1996: -0.301843221533331 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1996: -5.962121236014 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1996: 0.107749659837 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1995: -0.487039597109995 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1995: -4.10094963980166 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1995: 0.105541489859533 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1994: -0.358571176553331 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1994: -3.328237468691 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1994: 0.0948047023156 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1993: -0.476961305699994 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1993: -4.517594617849 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1993: 0.0844327098143333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1992: -0.556402665243328 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1992: -4.129590576304 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1992: 0.082643003562 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1991: -0.76396241086 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1991: -4.5645698681 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1991: 0.0832984174942667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1990: -1.16882495719 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1990: -1.15855953022533 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1990: 0.0831714810269333
Un bilan positif correspond à des émissions nettes de gaz à effet de serre (source : CO2 principalement) durant l’année sous revue, un bilan négatif (puits de carbone) signifie que davantage d’équivalents CO2 sont absorbés que rejetés dans l’atmosphère

Données du graphique: Excel
Source: Office fédéral de l‘environnement
Commentaire

La Suisse s’est engagée, en ratifiant le protocole de Kyoto, à comptabiliser les variations du stock de carbone du secteur forestier engendrées par le reboisement et le défrichement (art. 3.3) ainsi que par l’exploitation forestière et l’utilisation du bois (art. 3.4).

Les surfaces de reboisement et de défrichement représentent une petite partie de l’ensemble des aires forestières. Vu la lenteur avec laquelle la biomasse s’accroît dans les reboisements, mais qu’un défrichement provoque d’un seul coup le prélèvement de la totalité du bois, les émissions dues au défrichement sont bien plus élevées que le stockage des émissions dû au reboisement. Au vu de l’art. 3.3, les activités de reboisement et de défrichement constituent donc chaque année une source de carbone, c’est-à-dire qu’elles génèrent des émissions de gaz à effet de serre.

Le bilan des gaz à effet de serre des forêts tient compte de l’absorption de CO2 due à la croissance des arbres et des variations du stock de carbone dans les litières, dans le sol et dans le bois mort, auxquelles on soustrait les pertes résultant de l’exploitation des forêts (récolte) et les pertes naturelles. Des variations du stock de carbone dans les produits en bois suisse, dits « harvested wood products » (HWP), doivent également être comptabilisées. Exception faite des années de fortes tempêtes, qui entraînent des pertes accrues de biomasse forestière vivante en raison d’exploitations forcées et une importante mortalité des forêts les années suivantes (p. ex. Vivian en février 1990, Lothar en décembre 1999), l’exploitation forestière (art. 3.4) conduit à un accroissement de la quantité totale de carbone stocké dans la biomasse vivante et morte. Ce puits de carbone est toutefois limité, car les périodes de rotation (utilisation ultérieure des arbres) ne peuvent être augmentées à volonté si la forêt doit être exploitée durablement.  Les émissions de méthane (CH4) et de protoxyde d’azote (N2O) dues aux incendies de forêt, à la perte d’humus après des reboisements et du drainage de sols organiques contribuent dans une moindre mesure aux émissions de gaz à effet de serre totales.

Le stockage de carbone dans des produits en bois à longue durée de vie doit être comptabilisé au sens de l’art. 3.4. Presque chaque année depuis 1990, plus de bois a été utilisé pour la fabrication de nouveaux produits (p. ex. constructions en bois, meubles) qu’il n’en a été rejeté dans l’air sous forme de CO2 lors de l’élimination et/ou de l’incinération de produits en bois. Au cours des trois dernières décennies, les produits en bois suisses ont donc stocké temporairement une quantité de CO2 toujours plus élevée. Cet accroissement annuel a cependant diminué de façon significative ces dernières années. En 2013 et en 2019, les produits en bois constituaient une source nette de CO2, étant donné qu’un plus grand nombre de produits en bois a été retiré du marché qu’il n’en a été mis en circulation.

Afin d’être pris en compte conformément au Protocole de Kyoto, ce bilan des gaz à effet de serre de l’exploitation des forêts et des produits en bois à la fin de la période d’engagement est calculé par rapport à une valeur de référence. Les estimations actuelles laissent à penser que l’effet de puits de carbone imputable est de l’ordre de quelques centaines de milliers de tonnes d’équivalents CO2.

Une récolte accrue du bois, telle qu’elle est prévue ces prochaines années par la politique forestière suisse, réduirait l’effet de puits de carbone de la forêt. Une utilisation en cascade appropriée, lors de laquelle le bois récolté sert d’abord à la fabrication de produits à longue durée de vie avant d’être utilisé comme agent énergétique, permettrait toutefois d’amortir cette conséquence et de maintenir la prestation de protection du climat du carbone stocké. Étant donné que les grosses tempêtes ou les parasites exercent également une influence sur la quantité de carbone stockée, la tendance est difficile à évaluer.

Comparaison internationale

La comparaison avec les autres Parties au Protocole de Kyoto est assurée.

Méthode

Les émissions et le bilan CO2 de l’exploitation forestière, produits en bois compris, sont publiés dans l’inventaire national des émissions de gaz à effet de serre conformément au Protocole de Kyoto. Les méthodes sont conformes aux lignes directrices du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC, IPCC en anglais).

Pour calculer les variations du stock de carbone, exprimé en équivalents CO2, les quantités de carbone libérées par les activités de défrichement et celles capturées par le reboisement sont prises en compte en plus du bilan CO2 de l’exploitation forestière, produits en bois compris. Dans le cadre de la comptabilisation fixée par le Protocole de Kyoto à la fin de la période d’engagement, l’exploitation forestière est calculée par rapport au niveau de référence de la gestion forestière (Forest Management Reference Level), qui peut être amené à évoluer jusqu’à la comptabilisation finale. 

 
Dernière mise à jour le: 15.06.2021

Informations complémentaires

Liens

inidkatoren_hirun

Indicateurs

Recherche et liste de tous les indicateurs

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-klima/klima--daten--indikatoren-und-karten/klima--indikatoren/indikator-klima.pt.html/aHR0cHM6Ly93d3cuaW5kaWthdG9yZW4uYWRtaW4uY2gvUHVibG/ljL0FlbURldGFpbD9pbmQ9S0wwMzYmbG5nPWZyJlN1Ymo9Tg==.html