Indicateur climat

Bilan carbone des forêts

Durant leur croissance, les arbres stockent du carbone dans leur biomasse. Ainsi, la forêt est capable d’absorber de grandes quantités de CO2 présentes dans l’atmosphère. À l’inverse, lorsqu’un arbre meurt ou est exploité, sa décomposition ou sa combustion libère le carbone stocké dans sa biomasse. Une exploitation forestière durable qui tient compte du stockage du carbone peut donc contribuer à la protection du climat. L’utilisation de produits en bois à longue durée de vie (p. ex. bois de construction, meuble) constitue un autre moyen de stocker temporairement du carbone.

Evaluation de l'état
bon bon
Evaluation de la tendance
pas évaluable pas évaluable
Valeur de référence 2020: -1.5 Valeur de référence 2019: -1.5 Valeur de référence 2018: -1.5 Valeur de référence 2017: -1.5 Valeur de référence 2016: -1.5 Valeur de référence 2015: -1.5 Valeur de référence 2014: -1.5 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2018: -0.0783400064333375 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2018: -1.20002571926767 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2018: 0.148539428896667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2017: -0.0239742950333273 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2017: -2.727283948755 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2017: 0.135590857459 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2016: -0.0572662996766655 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2016: -2.863080612091 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2016: 0.109926070886667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2015: -0.100135938943342 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2015: -2.87350916019267 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2015: 0.11706233781 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2014: -0.115710144660005 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2014: -1.319487639195 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2014: 0.129278990298 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2013: 0.0568991123066581 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2013: -2.79659265687533 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2013: 0.146270941745033 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2012: -0.134425330123335 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2012: -2.82017049663667 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2012: 0.144983157018 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2011: -0.355530201033334 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2011: -1.39237247092633 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2011: 0.143739595722333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2010: -0.457494651643333 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2010: -2.74099278452367 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2010: 0.141413937251467 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2009: -0.422924877943327 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2009: -2.82077290496367 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2009: 0.135167783026333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2008: -0.433237341276661 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2008: -1.869661853115 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2008: 0.129094521190667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2007: -0.365814508290008 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2007: -0.608626326264001 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2007: 0.133602162066667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2006: -0.543134534726666 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2006: -1.116126832221 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2006: 0.136214987526333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2005: -0.72786692421667 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2005: -2.700718533373 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2005: 0.133584476739 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2004: -0.58162766779333 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2004: -2.62345197206366 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2004: 0.131640062126667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2003: -0.359025866613335 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2003: -3.02636918512867 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2003: 0.129426604017 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2002: -0.301018989076676 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2002: -3.035534234162 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2002: 0.127158110575333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2001: -0.427085229816662 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2001: -1.59624356190233 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2001: 0.124907647631667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 2000: -0.722956213209994 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 2000: 4.93470884737867 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 2000: 0.122865259528667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 1999: -0.386498686273333 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 1999: -3.141237422258 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 1999: 0.121853147766333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 1998: -0.308916830200003 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 1998: -3.15117600960533 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 1998: 0.119377645987 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 1997: -0.256655394709993 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 1997: -4.17360777506766 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 1997: 0.110906376700333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 1996: -0.302062200440003 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 1996: -5.96484677168233 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 1996: 0.106486833711667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 1995: -0.487059756113331 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 1995: -4.10986546445633 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 1995: 0.105666974515667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 1994: -0.358589320833332 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 1994: -3.33939647102567 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 1994: 0.0949360555916667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 1993: -0.476961249489989 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 1993: -4.53385424450233 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 1993: 0.0846487608363333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 1992: -0.556402500646662 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 1992: -4.119850149483 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 1992: 0.082849184872 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 1991: -0.76396224538333 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 1991: -4.54737060439133 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 1991: 0.0835063571466666 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie* (= PK art. 3.4) 1990: -1.16882481147667 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière* (= PK art. 3.4) 1990: -1.15893931548233 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement*   (= PK art. 3.3) 1990: 0.0833808993393333
*Valeurs négatives : effets de puits de carbone ; valeurs positives : émissions (source)

Données du graphique: Excel
Source: Office fédéral de l‘environnement
Commentaire

La Suisse s’est engagée, en ratifiant le protocole de Kyoto, à comptabiliser les variations du stock de carbone du secteur forestier engendrées par le reboisement et le défrichement (art. 3.3) ainsi que par l’exploitation forestière et l’utilisation du bois (art. 3.4).

Les surfaces de reboisement et de défrichement représentent une petite partie de l’ensemble des aires forestières. Vu la lenteur avec laquelle la biomasse s’accroît dans les reboisements, mais qu’un défrichement provoque d’un seul coup le prélèvement de la totalité du bois, les émissions dues au défrichement sont bien plus élevées que le stockage des émissions dû au reboisement. Au vu de l’art. 3.3, les activités de reboisement et de défrichement représentent donc chaque année une source de carbone.

Le bilan CO2 des forêts tient compte de l’absorption de CO2 due à la croissance des arbres et des variations du stock de carbone dans les litières, dans le sol et dans le bois mort, auxquelles on soustrait les pertes résultant de l’exploitation des forêts (récolte) et les pertes naturelles. Des variations du stock de carbone dans les produits en bois suisse, dits « harvested wood products » (HWP), doivent également être comptabilisées. Exception faite des années de fortes tempêtes, qui entraînent des pertes accrues de biomasse forestière vivante en raison d’exploitations forcées et une importante mortalité des forêts les années suivantes (p. ex. après la tempête Lothar en décembre 1999), l’exploitation forestière (art. 3.4) conduit à un puits de carbone net dans la biomasse vivante et morte. Ce puits de carbone est toutefois limité, car les périodes de rotation (utilisation ultérieure des arbres) ne peuvent être augmentées à volonté si la forêt doit être exploitée durablement. Le stockage de carbone dans des produits en bois à longue durée de vie au sens de l’art. 3.4 représente lui aussi depuis 1990 un puits de carbone qui, toutefois, diminue depuis quelques années.

Afin d’être pris en compte conformément au Protocole de Kyoto, ce bilan CO2 de l’exploitation des forêts et des produits en bois à la fin de la période d’engagement est calculé par rapport à une valeur de référence. Les estimations actuelles laissent à penser que l’effet de puits de carbone imputable est de l’ordre de quelques centaines de milliers de tonnes d’équivalents CO2.

Une récolte accrue du bois, telle qu’elle est prévue ces prochaines années par la politique forestière suisse, réduirait l’effet de puits de carbone de la forêt. Une utilisation en cascade appropriée du bois permettrait toutefois d’amortir cette conséquence et de maintenir la prestation de protection du climat du carbone stocké. Étant donné que les grosses tempêtes ou les parasites exercent également une influence sur la quantité de carbone stockée, la tendance est difficile à évaluer.

Comparaison internationale

La comparaison avec les autres Parties au Protocole de Kyoto est assurée.

Méthode

Les émissions et le bilan CO2 de l’exploitation forestière sont publiés dans l’inventaire national des émissions de gaz à effet de serre conformément au Protocole de Kyoto. Les méthodes sont conformes aux lignes directrices du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC, IPCC en anglais).

Pour calculer les variations du stock de carbone, exprimé en équivalents CO2, les quantités de carbone libérées par les activités de défrichement et celles capturées par le reboisement sont prises en compte en plus du bilan CO2 de l’exploitation forestière, produits en bois compris. Dans le cadre de la comptabilisation fixée par le Protocole de Kyoto à la fin de la période d’engagement, l’exploitation forestière est calculée par rapport au niveau de référence de la gestion forestière (Forest Management Reference Level), qui peut être amené à évoluer jusqu’à la comptabilisation finale. Le dioxyde de carbone (CO2) est de loin le gaz le plus important. Le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O) provenant d’incendies de forêt et des sols marécageux drainés contribuent dans une moindre mesure aux émissions de gaz à effet de serre.

 
Dernière mise à jour le: 15.04.2020

Informations complémentaires

Liens

inidkatoren_hirun

Indicateurs

Recherche et liste de tous les indicateurs

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-klima/klima--daten--indikatoren-und-karten/klima--indikatoren/indikator-klima.pt.html/aHR0cHM6Ly93d3cuaW5kaWthdG9yZW4uYWRtaW4uY2gvUHVibG/ljL0FlbURldGFpbD9pbmQ9S0wwMzYmbG5nPWZyJlN1Ymo9Tg==.html