Indicateur paysage

Surface agricole

Environ un quart du territoire suisse est occupé par des zones utilisées par l'agriculture, avec une très légère tendance à la baisse. La disparition de ces surfaces entraîne souvent une intensification de l’exploitation des surfaces agricoles restantes, ce qui exerce une pression sur les espèces animales et végétales vivant sur les terres exploitées extensivement. En outre, lorsque des surfaces agricoles sont construites, elles perdent leurs fonctions écologiques (cf. aussi l’indicateur Imperméabilisation du sol) ; lorsqu’elles sont abandonnées, il est fréquent qu’elles se reboisent, modifiant l’aspect du paysage.

Evaluation de l'état
mauvais mauvais
Evaluation de la tendance
négative négative
Surface agricole 2004/09: 967809 Surface agricole 1992/97: 990730 Surface agricole 1979/85: 1023366

Données du graphique: Excel
Source: Office fédéral de l'environnement: Observation du paysage suisse
Commentaire

En raison de l’urbanisation et de l’abandon des terres pour des raisons économiques, les surfaces agricoles en Suisse ont diminué de 11 821 ha entre 2003 et 2013, ce qui correspond à une diminution relative de 4,2 %. Cette évolution doit être qualifiée de négative : d’une part, la production alimentaire se fait plus intensivement sur des surfaces plus petites ; d’autre part, l’urbanisation soustrait définitivement des terres à la production.

La diminution a la même ampleur dans toutes les régions de Suisse. En chiffres absolus, c’est le Plateau qui a perdu la plus grande surface agricole. En chiffres relatifs, la diminution est particulièrement forte dans les Alpes car l’espace alpin compte peu de surfaces utilisées par l’agriculture. Il y a lieu de supposer que cette tendance se maintiendra.

Comparaison internationale

Utilisé comme indicateur du changement de l’affectation des terres dans les indicateurs agro-environnementaux de l’Union européenne (UE). On observe des tendances similaires dans les pays qui faisaient déjà partie de l’UE avant son élargissement. Dans les autres pays de l’UE, les tendances sont hétérogènes.

Méthode

Deux bases de données ont été utilisées pour calculer l'évolution de la surface agricole : (a) pour les surfaces agricoles la statistique suisse de la superficie ; (b) pour les surfaces agricoles utiles le relevé des structures agricoles (Office fédéral de la statistique et Office fédéral de l'agriculture). L'évolution de la surface agricole (partie (a) ci-dessus) est relevée par l'indicateur E2 (surfaces d'exploitation) du Monitoring de la biodiversité en Suisse. Ces données sont complétées par le relevé des structures agricoles, fournissant des renseignements plus concluants quant au paysage car incluant l’utilisation du sol.

 
Dernière mise à jour le: 09.11.2017

Informations complémentaires

Liens

inidkatoren_hirun

Indicateurs

Recherche et liste de tous les indicateurs

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-landschaft/landschaft--daten--indikatoren-und-karten/landschaft--indikatoren/indikator-landschaft.pt.html/aHR0cHM6Ly93d3cuaW5kaWthdG9yZW4uYWRtaW4uY2gvUHVibG/ljL0FlbURldGFpbD9pbmQ9TEEwMDEmbG5nPWZyJlN1Ymo9Tg==.html