Indicateur économie et consommation

Empreinte biodiversité

La fabrication, l’utilisation et l’élimination des biens consommés en Suisse sont associées à une utilisation des sols qui peut porter atteinte à la biodiversité. L’empreinte sur la biodiversité montre l’étendue de ces atteintes. Elle se base sur le potentiel de perte d’espèces (probabilité de l’extinction globale d’espèces) imputable à certaines formes d’utilisation du sol (grandes cultures ou urbanisa­tion) par rapport à l’état de référence d’une nature intacte. Son calcul varie selon les régions du monde : transformer des surfaces forestières en terres arables a des répercussions nettement moindres sur la biodiversité en Europe que dans les zones tropicales.

L’indicateur inclut l’utilisation des sols à l’étranger due aux produits importés (perspective de l’empreinte).

Evaluation de l'état
mauvais mauvais
Evaluation de la tendance
négative négative
Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2015: 4.2041835232662 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2015: 3.2363379152161 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2014: 4.14843956974308 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2014: 3.26294794973663 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2013: 4.18718465329547 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2013: 3.3058559460311 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2012: 3.97848689899417 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2012: 3.34771959627942 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2011: 3.99970827424918 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2011: 3.39089315909631 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2010: 3.8726003792837 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2010: 3.43679870645658 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2009: 3.66326879047877 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2009: 3.4641553323586 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2008: 3.81427939200788 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2008: 3.49906821842959 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2007: 3.86502081804508 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2007: 3.54848396541941 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2006: 3.6465087447889 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2006: 3.57734662006929 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2005: 3.35764201096311 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2005: 3.59512328138946 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2004: 3.15722608785949 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2004: 3.62823978010189 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2003: 3.19069184676401 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2003: 3.68544703424461 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2002: 2.96464351618377 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2002: 3.70912748555493 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2001: 2.96926945574206 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2001: 3.73764303078177 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 2000: 3.08558893903014 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 2000: 3.75078688308073 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 1999: 2.89238198368745 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 1999: 3.76643883509577 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 1998: 2.73897822227534 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 1998: 3.81049222794395 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 1997: 2.60422270872247 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 1997: 3.83282752159516 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols à l'étranger due à la consommation 1996: 2.67954358702217 Pression exercée sur la biodiversité globale par l'utilisation des sols en Suisse due à la consommation 1996: 3.84592520467041
Pico-PDF*a: Potentiel de perte d'espèces par l'utilisation des sols (par habitant).

Données du graphique: Excel
Source: OFEV
Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2015: 34.8207127963658 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2015: 26.8046322036342 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2014: 33.9701155343371 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2014: 26.7191354656629 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2013: 33.8715854263971 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2013: 26.7422125736029 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2012: 31.8154067215774 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2012: 26.7712482784226 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2011: 31.6472837497527 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2011: 26.8300962502473 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2010: 30.3027494338609 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2010: 26.8926405661392 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2009: 28.3677380843108 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2009: 26.8258369156892 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2008: 29.1703729635533 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2008: 26.7597400364467 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2007: 29.1852244044941 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2007: 26.7950175955059 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2006: 27.2902344229317 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2006: 26.7726295770683 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2005: 24.9711731220059 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2005: 26.7373488779941 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2004: 23.3307199867248 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2004: 26.8113350132752 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2003: 23.4164938447847 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2003: 27.0475031552153 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2002: 21.5966987130938 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2002: 27.0200812869062 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2001: 21.45786220453 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2001: 27.01062679547 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 2000: 22.1676423352273 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 2000: 26.9465906647727 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 1999: 20.6631508600253 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 1999: 26.9074051399747 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 1998: 19.4741406383341 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 1998: 27.0926073616659 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 1997: 18.461089985199 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 1997: 27.170554014801 Empreinte biodiversité à l'étranger due à la consommation intérieure 1996: 18.9493329954263 Empreinte biodiversité en Suisse due à la consommation intérieure 1996: 27.1978100045737
Pico-PDF*a: Potentiel de perte d'espèces par l'utilisation des sols

Données du graphique: Excel
Source: OFEV
Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2015: 98.7574278825707 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2014: 98.8637925808723 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2013: 98.5112480353397 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2012: 99.557531606255 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2011: 98.944415915188 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2010: 99.2579118550935 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2009: 99.4911296705591 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2008: 98.0999485383284 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2007: 97.5277625197968 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2006: 100.674424243245 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2005: 103.035916869436 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2004: 105.347177082429 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2003: 100.392735648554 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2002: 103.182595769234 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2001: 105.447510954568 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 2000: 102.480222807868 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 1999: 102.34444983257 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 1998: 105.139419805683 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 1997: 103.137459562051 Évolution de l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité (quotient de la demande finale et de l’empreinte biodiversité) 1996: 100

Données du graphique: Excel
Source: OFEV
Commentaire

La pression qu’exerce la consommation suisse sur la biodiversité, en valeur par habitant, a augmenté d’environ 14 % de 1996 à 2015, atteignant 7,4 espèces-an par billion d’espèces (pico-PDF∙a) à la fin de la période sous revue. L’impact sur la biodiversité a crû de manière marquée et continue à l’étranger. La part de cet impact en Suisse a baissé de 49 à 35 %. Les produits végétaux et animaux (essentiellement des aliments pour la consommation humaine ou animale) constituent, avec 70 % environ, la majeure partie de l’empreinte biodiversité due aux importations.

La comparaison avec le taux d’extinction naturelle montre que l’empreinte biodiversité de la Suisse, extrapolée à la population mon­diale, dépasse très largement le niveau compatible avec les limites planétaires.

Pour ces raisons, l’état et l’évolution de l’indicateur sont jugés négatifs.

En raison de la croissance démographique de la Suisse, l’empreinte biodiversité a augmenté plus fortement en terme absolu qu’en terme relatif (valeur par habitant), passant de 46,1 à 61,6 espèces-an par million d’espèces (micro-PDF∙a).

En 2015, la pression sur la biodiversité due à la consom­mation de la Suisse a été générée avant tout en Europe (Suisse, Italie, France, Allemagne), en Amérique du Sud (Équateur, Colombie, Brésil, Costa Rica) et en Asie (Inde, Indonésie). L’empreinte biodiversité ne fournit pas d’éléments pour apprécier l’évolution de la biodiver­sité en Suisse (cf. méthode).

À l’inverse d’autres atteintes telles que les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie, la pression exercée sur la biodiversité s’est accrue dans les mêmes proportions que la demande finale suisse. Il n’y a donc pas eu découplage entre l’évolution du niveau de vie et des atteintes. Autrement dit, l’efficacité liée à l’empreinte biodiversité ne s’est pas améliorée.

Comparaison internationale

L’empreinte biodiversité présentée ici est la première en son genre au niveau d’un pays. Il n’est donc actuellement pas possible d’établir une comparaison internationale. On peut cependant se baser sur l’empreinte sol selon Tukker et al. (2014) pour effectuer une comparaison indirecte : l’empreinte suisse, qui s’établit à 0,029 km2 par habitant, est élevée en comparaison internationale.

Méthode

Conformément aux recommandations du programme Life Cycle Initiative du PNUE, la méthode de l’empreinte biodiversité se base sur Chaudhary et al. (2016) et permet de quantifier la perte potentielle d’espèces à long terme imputable à un type d’uti­lisation des sols (p. ex. grandes cultures ou urbanisation) par rapport à l’état de référence d’une nature intacte. L’indi­cateur tient compte de la vulnérabilité des espèces pour calculer le recul régional d’espèces largement répandues ainsi que l’extinction d’espèces endémiques, qu’il conver­tit en « espèces totalement éteintes au niveau mondial ». L’empreinte biodiversité traduit donc les différentes intensités d’impact dans un seul indicateur, par analogie à l’empreinte gaz à effet de serre exprimée en « kg d’éq.-CO2 ». Les équivalents-espèces potentiellement dispa­rues sont intégrés au fil des ans (a) et quantifiés par billion d’espèces (pico-PDF∙a)[1] ou par million d’espèces (micro-PDF∙a). Cet indicateur décrit donc la probabilité qu’une espèce s’éteigne définitivement en raison de l’uti­lisation des sols. Cette probabilité est mesurée relativement à l’état naturel.  

Relation entre l’empreinte biodiversité et les listes rouges suisses: L’empreinte biodiversité indique la perte potentielle d’espèces à long terme au niveau mondial. Le point de vue est donc très différent de celui qui préside à l’établissement des listes rouges et des données relatives à la biodiversité en Suisse. Par conséquent, ces dernières ne sont pas comparables à l’empreinte biodiversité. De plus, l’empreinte biodiversité ne couvre que la cause principale de la perte d’espèces, à savoir l’utilisation des sols. Elle ne tient pas compte des autres facteurs de déclin de la biodiversité, comme les changements climatiques ou les apports d’azote et de pesticides.

[1] 1 Pico-PDF∙a = 10–12 PDF∙a (= un billionième PDF∙a) ; PDF = potentially disappeared fraction of species = part des espèces qui disparaissent. La notion d’espèces-an reflète l’intégration de ce paramètre au fil du temps.

 

 
Dernière mise à jour le: 11.02.2019

Informations complémentaires

Liens

inidkatoren_hirun

Indicateurs

Recherche et liste de tous les indicateurs

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-wirtschaft-und-konsum/wirtschaft-und-konsum--daten--indikatoren-und-karten/wirtschaft-und-konsum--indikatoren/indikator-wirtschaft-und-konsum.pt.html/aHR0cHM6Ly93d3cuaW5kaWthdG9yZW4uYWRtaW4uY2gvUHVibG/ljL0FlbURldGFpbD9pbmQ9R1cwMTQmbG5nPWZyJlN1Ymo9Tg==.html