Espèces exotiques envahissantes: ouverture de l’audition sur la stratégie nationale

Berne, 14.08.2015 - Les espèces exotiques envahissantes peuvent nuire à la santé et causer des dommages. En réponse à une intervention parlementaire, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a élaboré une stratégie sur les espèces exotiques envahissantes, en collaboration avec d’autres offices fédéraux, ainsi que des représentants des cantons et d’organisations privées. Le 14 août 2015, l’OFEV a ouvert l’audition sur le projet de stratégie.

Le Conseil fédéral et le Parlement veulent endiguer la propagation des espèces exotiques envahissantes, à savoir les espèces qui possèdent un potentiel de nuisances pour les être humains, les animaux et l'environnement. Cet objectif est d'ailleurs inscrit dans la Stratégie Biodiversité Suisse, approuvée par le Conseil fédéral en 2012. En acceptant le postulat du Conseiller national Karl Vogler « Mettre un terme à l'expansion des espèces exotiques envahissantes » (13.3636), le Parlement a chargé le Conseil fédéral de présenter une stratégie nationale sur l'endiguement de ces espèces. L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a élaboré un projet, qu'il a envoyé en audition le 14 août 2015.

Les espèces exotiques envahissantes sont introduites de manière intentionnelle ou accidentelle. Elles peuvent nuire à la santé des êtres humains et des animaux ainsi qu'à la biodiversité et mettre en péril les services écosystémiques. Elles peuvent en outre occasionner des dommages à l'agriculture et à la sylviculture ainsi qu'aux infrastructures (voir encadré). Les pertes économiques qui en résultent, notamment les coûts pour l'entretien des chemins de fer, des routes et des rives des lacs et cours d'eau, sont considérables.

Lutter contre les espèces exotiques envahissantes entraîne des coûts élevés en personnel et en argent. Le projet de stratégie de l'OFEV comprend un train de mesures complet permettant d'endiguer la propagation de ces espèces. Il comporte aussi un examen des bases légales et une clarification des compétences fédérales et cantonales.

À l'issue de l'audition mi-octobre 2015, le projet sera retravaillé. Le Conseil fédéral se prononcera ensuite sur la stratégie et soumettra son rapport au Parlement, qui, à son tour, devrait se prononcer l'an prochain.

 

ENCADRE:
Exemples d'espèces exotiques envahissantes et de leurs effets

  • Ambroisie: son pollen est allergène.
  • Renouée du Japon: forme des peuplements très denses, évinçant ainsi les autres espèces, notamment sur les rives des cours d'eau.
  • Solidage du Canada: forme des peuplements très denses, évinçant ainsi les autres espèces, en particulier dans les aires protégées comme les bas-marais.
  • Berce du Caucase: présente un danger pour la santé en raison de sa sève, qui, en cas de contact et d'exposition à la lumière, entraîne de graves brûlures cutanées.
  • Ailante: refoule les essences indigènes, ce qui peut endommager les forêts protectrices.
  • Maladie du flétrissement du frêne: maladie fongique qui entraîne le dépérissement des frênes.
  • Capricorne asiatique: organisme particulièrement dangereux pour les forêts.
  • Palourde asiatique: refoule les espèces indigènes et peut boucher les conduites d'eau.
  • Écrevisse américaine: transmet la peste des écrevisses aux espèces indigènes, causant ainsi leur perte.
  • Moustique tigre: peut transmettre des maladies, comme la dengue, aux êtres humains.


Adresse pour l'envoi de questions

Section Médias OFEV
Téléphone: +41 58 462 90 00
Courriel: mediendienst@bafu.admin.ch



Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/documentation/communique/anzeige-nsb-unter-medienmitteilungen.msg-id-58350.html