Inventaire des gaz à effet de serre 2020 : la Suisse manque de peu son objectif climatique

Berne, 11.04.2022 - En vertu de la loi sur le CO2 en vigueur, les émissions de gaz à effet de serre de la Suisse doivent être réduites de 20 % d’ici à 2020 par rapport à 1990. Cet objectif est manqué de peu, seule une diminution de 19 % ayant été réalisée. C’est ce que révèle l’inventaire des gaz à effet de serre de 2020, publié par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Toutefois, les émissions ont fortement baissé par rapport à l’année précédente. Cette baisse est principalement liée à la pandémie, qui a entraîné un recul de la mobilité, et à l’hiver doux, qui a induit une baisse du chauffage. Les secteurs des transports et du bâtiment ont malgré tout manqué leur objectif. Seul le secteur de l’industrie a atteint le sien. Afin de diminuer notablement les émissions, les mesures de protection du climat doivent être renforcées dans tous les secteurs.

Le 14 avril 2022, l'OFEV remet l'inventaire suisse des gaz à effet de serre pour les années 1990 à 2020 au Secrétariat des Nations Unies sur les changements climatiques. Cet inventaire est géré selon des exigences uniformes réglées sur le plan international ; il dresse un tableau complet des émissions de gaz à effet de serre de la Suisse. L'inventaire de 2020 clôt la deuxième période d'engagement du Protocole de Kyoto. Il couvre donc les années allant de 2013 à 2020.

Objectif de réduction national manqué de peu pour 2020

En vertu de la loi sur le CO2 en vigueur, la Suisse doit avoir réduit  ses émissions de gaz à effet de serre en 2020 de 20 % par rapport à 1990 (année de référence). Or l'inventaire des gaz à effet de serre de 2020 révèle que la Suisse a manqué de peu son objectif national, et ce malgré les mesures liées à la pandémie de coronavirus, l'hiver doux et la possibilité de prendre en compte les prestations de puits de carbone (voir fiche) des forêts  et des produits en bois suisses (350 000 tonnes de CO2). La levée des restrictions liées à la pandémie entraîne une forte hausse des émissions. La pression reste donc élevée.

Secteur du bâtiment : objectif de -40 % manqué malgré un hiver doux

En 2020, le secteur du bâtiment a émis 10,4 millions de tonnes d'équivalents CO2 (éq.-CO2), soit 39 % de moins qu'en 1990. Ce secteur a donc manqué l'objectif de -40 % fixé dans la loi sur le CO2 en vigueur. Une part de la réduction est due à l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments et au remplacement croissant des systèmes de chauffage au mazout et au gaz par des pompes à chaleur et des énergies renouvelables. La forte baisse par rapport à l'année précédente est toutefois liée aux températures hivernales particulièrement élevées, qui ont entraîné une baisse de la consommation de mazout et de gaz par les ménages. La forte influence des températures hivernales sur les émissions montre que, dans le secteur du bâtiment, les combustibles fossiles continuent majoritairement d'être utilisés pour le chauffage.

Secteur des transports : objectif de -10 % manqué malgré la pandémie

En 2020, les émissions du secteur des transports se sont élevées à environ 13,7 millions de tonnes d'éq.-CO2. La pandémie a fortement réduit le volume du trafic. En effet, les émissions ont baissé de près de 9 % par rapport à l'année précédente et se situaient 8 % en dessous de celles de l'année de référence. Malgré cette baisse, le secteur des transports a manqué son objectif de -10 %. L'adjonction de biocarburants aux carburants fossiles a augmenté ces dernières années, atteignant près de 4 % des ventes totales de carburants en 2020. Les véhicules plus efficaces sur le plan énergétique ont également émis moins de CO2 par kilomètre. L'augmentation du nombre de kilomètres parcourus annule toutefois ces effets positifs.

Autres émissions : objectif de -10 % clairement manqué

Les émissions causées par l'agriculture n'ont que légèrement diminué par rapport à 2019 et se sont montées à quelque 6,3 millions de tonnes d'éq.-CO2 en 2020, soit environ 14 % de moins qu'en 1990. Les émissions de gaz à effet de serre synthétiques, tels que les fluides frigorigènes, ont légèrement baissé par rapport à 2019, pour atteindre environ 1,6 million de tonnes en 2020. Dans l'ensemble, les autres émissions ont diminué de 2 % par rapport à 1990. L'objectif de -10 % est donc clairement manqué.

Secteur de l'industrie : objectif de -15 % atteint

En 2020, les émissions du secteur de l'industrie se sont élevées à 10,7 millions de tonnes d'éq.-CO2, soit une diminution d'environ 17 % par rapport à 1990. Ce secteur est le seul secteur à avoir atteint son objectif, qui s'élevait à -15 %.

Objectif de réduction international atteint

Dans le cadre du Protocole de Kyoto, les pays industrialisés, dont la Suisse, se sont engagés à poursuivre un objectif climatique international. La Suisse doit ainsi réduire ses émissions entre 2013 et 2020 de 15,8 % en moyenne par rapport à 1990. Cet objectif a été atteint. D'une part, les émissions ont baissé de 11 % en moyenne durant cette période. D'autre part, en vertu du Protocole de Kyoto, les réductions manquantes peuvent être obtenues grâce à des projets de protection du climat réalisés à l'étranger. La Confédération reçoit les certificats de réduction nécessaires de la part de la Fondation Centime Climatique. Les prestations de puits de carbone peuvent aussi être prises en compte pour la réalisation de cet objectif.

Renforcement des mesures de protection du climat

Dans le cadre de la révision de la loi sur le CO2, le Conseil fédéral entend diviser par deux les émissions de gaz à effet de serre de la Suisse d'ici à 2030 afin d'atteindre l'objectif fixé dans l'Accord de Paris. Le nouveau projet de révision reconduit les instruments ayant fait leurs preuves. Il concerne en particulier les secteurs centraux pour la protection du climat, à savoir le bâtiment et la mobilité.


Adresse pour l'envoi de questions

Section Médias OFEV
Téléphone: +41 58 462 90 00
Courriel: mediendienst@bafu.admin.ch



Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/documentation/communique/anzeige-nsb-unter-medienmitteilungen.msg-id-87952.html