Mesures contre le bruit des chemins de fer

La Confédération consacre 1,5 milliard de francs à l’assainissement des chemins de fer suisses d’ici fin 2025. L’interdiction faite aux wagons de marchandises bruyants de circuler dès 2020, l’assainissement des voies et la promotion de la recherche et des investissements sont autant de mesures qui contribueront à protéger encore plus efficacement la population du bruit excessif des chemins de fer d’ici 2025. L’objectif est effectivement de protéger 80 % de la population des émissions sonores nocives ou incommodantes occasionnées par le trafic ferroviaire.

Les mesures prises à ce jour pour lutter contre le bruit des chemins de fer fait de la Suisse une pionnière au niveau européen :

  • Les wagons silencieux dotés de freins à disques sont devenus la norme pour le trafic des voyageurs.
  • Les freins à sabots en fonte grise des wagons de marchandises qui généraient d'importantes nuisances sonores ont été remplacés par des semelles K.
  • Des parois antibruit ont été posées le longs de trajets très fréquentés et des fenêtres antibruit ont été installées là où cela était nécessaire.
  • Le système différencié des prix du sillon avec bonus peut inciter les sociétés de chemin de fer à utiliser du matériel roulant silencieux. Le prix du sillon définit le montant dont les sociétés de chemins de fer doivent s'acquitter pour utiliser l'infrastructure ferroviaire en Suisse.

Ces mesures a déjà permis de protéger du bruit des trains pratiquement deux tiers des personnes habitant une zone où les valeurs limites étaient dépassées (année de référence 2002).

Le transport international de marchandises constitue le problème principal :

  • Le matériel roulant est souvent vieux et particulièrement bruyant.
  • Les trains de marchandises sont non seulement bruyants, ils circulent principalement la nuit.

La Commission européenne a introduit des valeurs limites d'immission applicables aux nouveaux wagons de marchandises en 2006 ; leurs effets sont encore négligeables en raison de la durée de vie des wagons (jusqu'à 40 ans).

Le Parlement suisse souhaite des mesures supplémentaires.

Dans le cadre de la révision de la loi fédérale sur la réduction du bruit émis par les chemins de fer (LBCF) du 27 septembre 2013, le Parlement a adopté toute une série de mesures supplémentaire destinées à réduire le bruit des chemins de fer, dont :

  • fixer des valeurs limites d'immission ayant pour effet d'interdire dès 2020 les wagons de marchandises bruyants équipés de sabots de freins en fonte grise. Les wagons de marchandises étrangers sont particulièrement concernés par cette mesure ;
  • réduire le bruit le long des voies, en particulier où un grand nombre de personnes sont exposées ;
  • combler les espaces entre les parois antibruit si cela améliore sensiblement l'isolation phonique ;
  • assainir des ponts métalliques ;
  • soutenir financièrement le développement, l'essai et l'admission de produits silencieux ;
  • encourager les investissements dans des wagons de marchandises silencieux.

Une mise en œuvre déterminée de ces mesures permettra de protéger 80 % de la population vivant dans un endroit où les valeurs limites sont dépassés (année de référence 2002).

L'Office fédéral des transports (OFT) est responsable de la mise en œuvre de ces mesures. L'OFEV y participe de manière prépondérante en sa qualité de service en charge de la protection contre le bruit.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 25.10.2019

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/bruit/info-specialistes/mesures-contre-le-bruit/mesures-contre-le-bruit-des-chemins-de-fer.html