Statistiques des étiages

L’OFEV analyse les données des débits d’étiage d’un point de vue statistique et les met à disposition sous forme de feuilles de résultats.

Par endroits, les ressources en eau sont aujourd'hui exploitées au maximum des possibilités techniques et/ou légales, par exemple pour l'approvisionnement en eau potable ou en eau industrielle, ou encore pour la production d'énergie hydraulique. Cette exploitation doit toutefois tenir compte d'attentes opposées, en faveur d'une utilisation écologique de l'eau. De plus, des scénarios basés sur des changements climatiques potentiels ont fait des étiages un sujet de recherche, y compris dans le château d'eau qu'est la Suisse. En particulier avec la nouvelle loi de 1991 sur la protection des eaux, la mesure des étiages et l'analyse des débits d'étiage sont devenues très importantes pour la protection des eaux.

La description des étiages s'appuie sur un grand nombre de paramètres. Les statistiques des étiages de la division Hydrologie de l'Office fédéral de l'environnement sont basées sur les recommandations du Deutsche Verband für Wasserwirtschaft und Kulturbau (DVWK 1982/1992, aujourd'hui DWA). Elles comprennent les valeurs annuelles des débits d'étiage moyens sur un nombre x de jours (NMxQ). Les paramètres NMxQ sont intéressants pour les prises ou les restitutions d'eau.

Depuis 2015, la division Hydrologie applique de nouvelles méthodes, conçues à l'origine pour les statistiques des crues. Les calculs sont similaires, les maxima annuels étant toutefois remplacés par les NMxQ multipliés par (-1).

Publication des résultats

La publication des résultats se fait en deux étapes :

  1. une feuille de résultats est publiée pour chaque station de mesure ; elle peut être utilisée pour effectuer une première estimation des probabilités d'étiages ;
  2. à l'avenir, il sera possible de télécharger des rapports plus complets ; ceux-ci comprendront également une analyse d'autres valeurs relatives aux étiages telles que la durée d'étiage et le déficit d'écoulement.

Contenu des feuilles de résultats

Les feuilles de résultats utilisent les valeurs NM7Q plausibilisées. Afin d'éviter qu'un même étiage ne soit comptabilisé à double dans les statistiques de deux années consécutives, il est nécessaire d'utiliser ce que l'on appelle des années d'étiage, allant du 1er juin au 31 mai pour les stations de montagne et du 1er avril au 31 mars pour les autres stations. Cette répartition est généralement la plus adaptée pour la Suisse car les étiages y sont rares au printemps.

Les niveaux de retour (débit pour une période de retour donnée, ou annualité) sont calculés au moyen de la loi d'extremum généralisée (Generalized Extreme Value Distribution, GEV).

Au recto de la feuille de résultats figurent, d'une part, la série des valeurs NM7Q annuelles sous la forme d'un diagramme en bâtons et, d'autre part, les probabilités d'étiage avec fonction de distribution et valeurs de mesure sous la forme d'un diagramme de fréquence. En outre, un tableau indique les niveaux de retour estimés pour les périodes de retour T= 2, 10, 30, 100 et 300 ans, et un autre les cinq minima annuels avec les périodes de retour estimées. Au verso du document, on trouve toute une série d'informations complémentaires.

Données hydrologiques et prévisions : les feuilles de résultats de chaque station de relevé peuvent être obtenues auprès de la station correspondante.

Informations complémentaires

Liens


Logiciel

Kits d’extension pour l’environnement de logiciels R mettant en œuvre les procédures du manuel de l’OMM « Manual on Low-flow Estimation and Prediction » :

Contact
Dernière modification 29.08.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/eaux/etat/donnees/statistiques-des-etiages.html