Protection de matériaux

La stratégie de protection de matériaux présentée ici repose sur l’association de différentes mesures prises en fonction de la situation. Représentée sous la forme d’une pyramide à plusieurs niveaux, elle suit une approche holistique. À l’instar de la stratégie éprouvée de « protection phytosanitaire intégrée », on peut parler de « protection de matériaux intégrée ».  

Selon la stratégie de « protection de matériaux intégrée », les matériaux sont protégés dans la mesure du possible grâce à des mesures de prévention non chimique. Les dommages que peuvent causer les organismes nuisibles ainsi que le risque d’infestation sont évalués. Sur la base de cette évaluation et en fonction des besoins, un produit qui assure une protection suffisante compte tenu de l’utilisation prévue et qui présente le moins de risques possibles est sélectionné. Le produit de protection éventuellement choisi est utilisé conformément au mode d’emploi et les restes sont correctement éliminés.
© OFEV

Mesures préventives : des mesures de prévention non chimique peuvent protéger des matériaux de l’humidité et les mettre à l’abri de toute infestation par des insectes, des champignons, des algues et des mousses. Ces mesures constituent la base de la protection de matériaux intégrée. Parmi elles figurent entre autres la protection des constructions contre les intempéries, ainsi que les travaux d’entretien et de maintenance réguliers.

Évaluation des risques et détection précoce : en fonction des conditions, le risque d’une possible infestation peut être évalué soit dès la phase de planification, soit une fois le bâtiment construit. C’est la probabilité d’une atteinte esthétique ou matérielle portée par des organismes nuisibles qui est alors estimée. La détection précoce d’une infestation permet d’agir vite le cas échéant, moyennant quoi les coûts engendrés, l’effort consenti et le dommage subi demeurent faibles.

Choix du produit et utilisation : le choix du produit doit prendre en considération l’évaluation des risques, les propriétés des matériaux et l’apparence souhaitée. Un produit destiné aux façades, aux murs ou au bois peut (I) être dépourvu de biocide et de protection physique, (II) être exempt de biocide mais avoir une protection physique ou (III) contenir des substances actives ayant un effet biocide pour assurer une protection contre les infestations. Les agents biocides contenus dans les produits de protection permettent de tuer ou d’inhiber chimiquement ou biologiquement les microbes, les champignons, les algues ou les insectes, et donc d’empêcher ou de lutter contre une infestation. Il n’est pas toujours évident de savoir quels produits contiennent des substances actives biocides, et quels sont les mentions de danger et les conseils de prudence. C’est la raison pour laquelle toute utilisation ou tout recours à des spécialistes doit être précédé d’un conseil et, pour être parfaitement éclairée, une prise de décision doit intégrer l’impact environnemental. L’utilisateur veille à employer et à éliminer les produits conformément aux indications du fabricant.
 

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 29.04.2020

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/produits-chimiques/info-specialistes/sorgfaeltiger-umgang-mit-biozidprodukten/materialschutz.html