Algues et mousses

Lorsque l’humidité extérieure est suffisante, les algues et les mousses se développent sur presque toutes les surfaces. Si elle n’est pas souhaitée, la couverture ainsi formée peut être enlevée ou empêchée par quelques moyens mécaniques et physiques. Dans le cadre de la lutte chimique, certaines utilisations de produits biocides sont interdites dès le 1er décembre 2020 (voir Lutte chimique).

Moos Pflastersteine
Les algues et les mousses peuvent être retirées des cours à l’aide de moyens mécaniques et physiques.
© Pixabay

Les algues et les mousses démontrent des capacités de survie extraordinaires. Elles peuvent se développer, à la verticale comme à l’horizontale, à des endroits dépourvus de nutriments et ombragés et résister à des périodes de sécheresse pendant plusieurs jours voire plusieurs années selon les espèces. Les algues et les mousses jouent un rôle important dans l’écosystème : elles filtrent les nutriments apportés par les précipitations, stockent l’eau et peuvent réduire l’érosion des sols. Elles servent d’habitat à une multitude de microorganismes et constituent le lit de germination de nombreuses plantes à fleurs.

Afin de limiter le risque de chute des piétons, mais aussi pour des raisons esthétiques, les algues et les mousses sont souvent enlevées des cours, des trottoirs, des toits ou des façades. Pour cela, des produits biocides notamment sont employés. Lors de l’utilisation ou en cas de ruissellement ultérieur, les substances actives qu’ils contiennent peuvent se retrouver dans les eaux et porter atteinte aux organismes qui y vivent. Aussi est-il préférable de prévenir toute prolifération et d’adopter des alternatives mécaniques et physiques pour lutter.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 11.05.2020

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/produits-chimiques/info-specialistes/sorgfaeltiger-umgang-mit-biozidprodukten/materialschutz/algen-und-moose.html