Poursuite des crues : lacs et cours d’eau atteignent leurs limites

Berne, 14.07.2021 - En raison des pluies et des orages de ces derniers jours, les lacs et les cours d’eau ont poursuivi leur hausse. Ainsi, les lacs des Quatre-Cantons, de Thoune et de Bienne ont atteint le niveau de danger le plus élevé (niveau 5). En outre, des glissements de terrain ont coupé des voies de communication, touchant également le trafic ferroviaire. La situation de crues ne devrait s’améliorer progressivement que dans le courant de la semaine prochaine. Les autorités fédérales suivent la situation de près et sont en contact étroit avec les autorités cantonales.

Les pluies abondantes tombées ces derniers jours ont intensifié la situation de crues dans plusieurs régions de Suisse et entraîné de fortes hausses de niveau dans les lacs et les cours d’eau. Entre lundi et mardi soir, il est tombé 40 à 70 mm au nord des Alpes, 90 à 150 mm dans la région du Gothard, et 150 à 200 mm sur l’ouest du Tessin.

On attend la prochaine phase intense de précipitations à partir de la nuit de mercredi à jeudi. Il tombera 50 à 80 mm sur le versant nord des Alpes, le Bas-Valais, le Jura et le nord-ouest de la Suisse, localement jusqu’à 100 mm, en cas de composante orageuse des précipitations. Celles-ci diminueront progressivement jeudi soir à partir de l’ouest, vendredi matin dans les Alpes occidentales et vendredi soir sur les régions orientales du pays.

Atteinte du niveau de danger le plus élevé

Du fait des intenses précipitations de mardi, les lacs et les cours d’eau ont à nouveau fortement gonflé, si bien que les niveaux de danger ont également augmenté. Ainsi, les lacs des Quatre-Cantons, de Thoune et de Bienne ont atteint le niveau de danger le plus élevé (danger très fort, niveau 5). Les lacs menacent de déborder en de nombreux endroits. Les lacs de Brienz et de Zurich ainsi que l’Aar en aval du lac de Thoune, la Reuss et le haut Rhin présentent un danger de crues fort (niveau 4). L’Aar en aval du lac de Bienne et la Limmat affichent quant à elles un danger marqué (niveau 3). Les lacs n’atteindront leurs niveaux maximaux vraisemblablement que samedi. Il faudra plusieurs semaines pour que la situation se calme. En raison des crues, le tunnel du Gothard a été fermé provisoirement et la navigation est interdite sur le Rhin à Bâle.

Le pays n’a plus connu une telle situation depuis l’année 2005, durant laquelle les conditions météorologiques étaient semblables.

Toutefois, les dommages causés jusqu’à présent sont bien moins importants que ceux recensés à la suite des crues extrêmes de 2005, et les mesures prises permettent de mieux gérer la situation qu’à l’époque. Depuis les crues de 2005, la Confédération et les cantons ont en effet amélioré la protection contre les crues et investi quelque 4,5 milliards de francs suisses pour ce faire. La Confédération a établi et développé les prévisions et les alertes concernant les crues ainsi qu’élaboré de nouvelles données de base sur les dangers (p. ex. carte de l’aléa ruissellement). En plus d’avoir comblé les lacunes en matière de protection relevées en 2005 pour de nombreux cours d’eau, les cantons et les communes ont peaufiné les procédures à suivre en cas d’événement et formé tant des spécialistes que les services d’intervention.

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) est chargé des prévisions ainsi que des alertes hydrologiques : une équipe de spécialistes surveille en continu la situation, établit des prévisions pour les eaux suisses et communique à ce sujet sans attendre. L’OFEV est en contact permanent avec d’autres services fédéraux et les cantons.  

Glissements de terrain et coulées de boue

Les crues ont touché presque l’ensemble du pays, et le ruissellement a causé des dégâts en maints endroits. Du fait des précipitations persistantes, les sols sont saturés. Aussi de nouveaux glissements de terrain et coulées de boue peuvent-ils se produire, notamment dans les parties occidentale et septentrionale de Suisse et dans les Alpes. Plusieurs coulées de boue ont d’ores et déjà entravé la circulation. Ainsi, les cols du Grimel et du Susten ont été fermés en raison du danger de coulées de boue. Dans la région lémanique, le trafic entre Cully et Rivat a été interrompu plusieurs jours. Le ferroutage entre la Furka et Oberalp a été quant à lui temporairement suspendu.

Le comportement à adopter en cas de crues

Il est possible d’éviter ou de réduire les dommages grâce à une préparation ciblée et à un comportement approprié avant, pendant et après une crue. Quiconque habite une région menacée par les crues doit donc se préparer minutieusement et adapter son comportement de manière précoce. Vous trouverez de précieuses informations sur le site dangers-naturels.ch. Pour des données plus détaillées, rendez-vous sur hydrodaten.admin.ch ainsi que sur les applications MeteoSwiss et AlertSwiss.

La Confédération suit de près la situation, coordonne son action avec les cantons et informe le public via les bulletins de dangers naturels.


Adresse pour l'envoi de questions

Section Médias OFEV
Téléphone: +41 58 462 90 00
Courriel: mediendienst@bafu.admin.ch



Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/eaux/communiques.msg-id-84448.html