Sources d'émissions lumineuses

Que ce soit pour l’éclairage public ou la publicité, la lumière artificielle est aujourd’hui partout. Toutefois, l’illumination nocturne peut se répandre bien au-delà du lieu qu’elle est censée éclairer. L’introduction récente des diodes électroluminescentes (LED) offre des possibilités intéressantes pour limiter ces émissions indésirables.

La généralisation de la lumière électrique a permis de travailler à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, partout, et d'éclairer les zones urbanisées et les voies de communication, ce qui a amélioré la sécurité et facilité l'orientation de nuit.

Avec le temps, d'autres lampes ont été installées à des fins de publicité ou d'aménagement des places et bâtiments publics.

Les sources de lumière artificielle dans l'environnement sont en particulier:

  • l'éclairage public (p. ex. des rues, chemins, places, gares, aéroports)
  • l'éclairage des installations de sport et de loisirs (p. ex. stades, courts de tennis, pistes de ski)
  • l'éclairage des bâtiments (p. ex. centres commerciaux, monuments, maisons privées)
  • l'éclairage publicitaire (p. ex. publicités lumineuses, vitrines, projecteurs pointés vers le ciel)
  • l'éclairage des sites naturels (p. ex. sommets de montagnes, parcs, arbres, cascades)

Emissions et immissions

Dans le domaine de la protection de l'environnement, on distingue souvent les émissions des immissions. Par émissions, on entend la totalité de la lumière émise par une source (p. ex. éclairage public). Dans l'idéal, celle-ci sert uniquement à l'éclairage prévu.

En réalité, c'est rarement le cas et une partie des émissions est dirigée directement vers le ciel ou à côté de la surface à éclairer. Il s'agit d'émissions indésirables qu'il convient d'éviter.

Les immissions désignent la lumière qui parvient à un endroit précis (p. ex. dans un appartement). Entre sa source et cet endroit, la lumière peut être plus ou moins tamisée par des obstacles.

La portée de la lumière

Le rayonnement d'une source lumineuse artificielle varie selon son orientation et son intensité:

  • Portée suprarégionale: la lumière orientée ou réfléchie vers le haut sans protection parvient directement dans le ciel nocturne, modifie le paysage nocturne à grande échelle et peut même être observée depuis l'espace, comme l'indiquent les images satellites.
  • Portée régionale: la lumière orientée ou réfléchie vers le haut peut former, notamment en cas de brouillard, un halo lumineux au-dessus d'une ville ou d'une agglomération. Cette illumination perceptible à l'échelon régional peut attirer des oiseaux migrateurs, qui dévient ainsi de leur itinéraire.
  • Portée locale: même sur une petite surface, une illumination peut avoir des conséquences pour la faune et la flore. Ainsi, les insectes peuvent être attirés par des lampes isolées. Les immissions locales sont aussi déterminantes pour l'être humain, par exemple lorsque de la lumière arrive directement dans une pièce d'habitation.

Les LED : progrès ou risque ?

Les techniques d'éclairage ont connu un bouleversement avec l'introduction des diodes électroluminescentes (LED). Ces lampes pourraient contribuer à réduire les émissions lumineuses indésirables, car elles peuvent être plus facilement orientées et équipées de variateurs que les lampes traditionnelles.

Toutefois, en raison de leur grande efficacité énergétique, il faut veiller à ce qu'elles n'entraînent pas un développement de l'éclairage qui irait à l'encontre du principe de réduction des émissions.

Le passage aux LED peut être mis à profit pour limiter bien davantage la lumière indésirable dans l'environnement que cela n'était le cas jusqu'à présent.

Contact
Dernière modification 06.07.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/electrosmog/info-specialistes/emissions-lumineuses--pollution-lumineuse-/sources-d-emissions-lumineuses.html