Électrosmog et lumière: Informations pour spécialistes

Le terme « électrosmog » est couramment employé pour désigner les champs électriques et magnétiques générés par toute installation technique.

Le spectre électromagnétique

Le spectre des fréquences du rayonnement électromagnétique se subdivise en gros en rayonnement ionisant et en rayonnement non ionisant. S’agissant de ce dernier, on distingue le rayonnement basse fréquence, le rayonnement haute fréquence, le rayonnement infrarouge, la lumière visible et le rayonnement ultraviolet.

Sources d’électrosmog

L’homme est exposé quotidiennement au rayonnement non ionisant des sources les plus diverses. Les lignes de contact des chemins de fer, les installations d’approvisionnement en courant ou les appareils électriques domestiques génèrent des champs électriques et magnétiques de basse fréquence. Les émetteurs de radio et de télévision, les antennes de téléphonie mobile, les téléphones mobiles, les radars et les micro-ondes produisent un rayonnement haute fréquence.

Exposition à l’électrosmog

L’emploi et la diffusion des technologies qui émettent de l’électrosmog devraient encore augmenter ces prochaines années. Afin de surveiller l’évolution du rayonnement dans l’espace et dans le temps, et d’identifier les éventuels effets néfastes sur la santé, il est indispensable de disposer de données fiables. Dans le cadre d’une étude de conception et de faisabilité, on a examiné quelle forme pourrait prendre un tel monitoring.

Effets des rayonnements non ionisants sur la santé

Selon leur domaine de fréquences et d’intensité, les rayonnements non ionisants provoquent différents effets sur l’être humain. Les effets des rayonnements à très forte intensité, qui n’existent normalement pas dans l’environnement, sont bien documentés scientifiquement. En l’état actuel des connaissances, on ne sait cependant pas encore si les rayonnements non ionisants à faible intensité rencontrés dans l’environnement quotidien ont des effets à long terme sur la santé.

Mesures contre l'électrosmog

Afin de protéger la population contre l'électrosmog, le Conseil fédéral a édicté l'ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI), qui fixe des valeurs limites pour le rayonnement des installations fixes telles que les lignes à haute tension et les émetteurs de téléphonie mobile ou de radiodiffusion.

Emissions lumineuses (pollution lumineuse)

La généralisation de la lumière électrique est considérée comme l’un des progrès majeurs du 20e siècle. Toutefois, une surabondance de lumière artificielle peut avoir des conséquences négatives sur le paysage nocturne, la diversité des espèces et l’être humain. La Confédération souhaite ainsi s’engager pour une limitation des émissions lumineuses superflues dans l’environnement.

Contact
Dernière modification 19.11.2015

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/electrosmog/info-specialistes.html