Sources d’électrosmog

L’homme est exposé quotidiennement au rayonnement non ionisant des sources les plus diverses. Les lignes de contact des chemins de fer, les installations d’approvisionnement en courant ou les appareils électriques domestiques génèrent des champs électriques et magnétiques de basse fréquence. Les émetteurs de radio et de télévision, les antennes de téléphonie mobile, les téléphones mobiles, les radars et les micro-ondes produisent un rayonnement haute fréquence.

Chemins de fer - source d'électrosmog

Les champs magnétiques des installations de lignes de contact sont sujets à de fortes fluctuations. Les locomotives qui accélèrent ou freinent augmentent le flux de courant, renforçant ainsi le champ magnétique. Plus le nombre de trains circulant sur une ligne est important, plus la charge est élevée.

Chemins de fer à courant continu - source d'électrosmog

Les trams, les trolleybus et certains chemins de fer à voie étroite fonctionnent avec du courant continu qui génère des champs électriques et magnétiques statiques

Lignes à haute tension (lignes aériennes) - source d'électrosmog

Là où de l’électricité est générée, transportée et utilisée, il se produit aussi des phénomènes secondaires inévitables, comme les champs électriques et magnétiques. Ces champs sont d’autant plus forts que l’intensité du courant et la tension sont plus élevés et que la distance par rapport aux installations électriques est plus faible. Dans le domaine de la distribution d’électricité, les charges les plus importantes se manifestent à proximité immédiate des stations de transformation et des lignes à haute tension.

Lignes en câbles - source d'électrosmog

Informations concernant les champs magnétiques des lignes en câbles enterrées (lignes à haute tension)

Stations de transformation - source d'électrosmog

Les transformateurs augmentent ou diminuent la tension électrique. Ils sont utilisés dans les centrales électriques, les sous-stations, les quartiers d'habitation et les zones industrielles. Les stations de transformation dans les villages et les quartiers urbains sont alimentées par le réseau de distribution de courant régional à une tension de 6000 à 30 000 V qu'ils transforment en 230 et 400 V, tension qui est utilisée dans les ménages.

Installations photovoltaïques - source d'électrosmog

Les installations photovoltaïques (installations PV) émettent des champs électriques et magnétiques dans différentes gammes de fréquence. Les recherches effectuées dans la littérature spécialisée, conjuguées à des mesures et études théoriques, montrent que par rapport aux valeurs limites fixées dans l’ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) les immissions des installations PV sont minimes dans les lieux de séjour typiques de l’être humain.

Téléphonie mobile - source d'électrosmog

Grâce aux milliers de stations de base de téléphonie mobile, on peut aujourd’hui téléphoner pratiquement partout en Suisse avec un téléphone portable. Le revers de la médaille de cette couverture de l’ensemble du territoire est une augmentation globale du rayonnement haute fréquence émis par les antennes. À proximité de ces installations de téléphonie mobile, la charge varie au cours de la journée en fonction du nombre de conversations transmises. Les téléphones mobiles étant utilisés à proximité immédiate de la tête, les utilisateurs sont toutefois exposés à une charge nettement plus élevée que celle de n’importe quelle station de base.

Radiodiffusion

Radiodiffusion - source d'électrosmog

Les installations de radiodiffusion servent à diffuser des programmes de radio et de télévision par voie aérienne. Elles sont généralement implantées à une certaine hauteur, sur des collines ou des montagnes. Certaines grandes installations portent le nom de sommets connus – notamment la Dôle, le Chasseral, le Rigi, le Säntis et le Monte San Salvatore. Il existe par ailleurs un nombre important d’installations de plus petite taille. La plupart des émetteurs de radiodiffusion rayonnent à l’écart des zones d’habitation.

Antenne de faisceaux hertziens

Faisceaux hertziens - source d'électrosmog

Les liaisons par faisceau hertzien servent à la transmission de communications téléphoniques, de données et de programmes de radio et de télévision sans fil entre deux points ayant une liaison en visibilité directe. Les installations de radiocommunication à faisceaux hertziens se composent de deux antennes paraboliques, l’une à l’emplacement d’émission, l’autre à l’emplacement de réception.

Antenne pour la radiocommunication d’amateurs

Radiocommunication d’amateurs - source d'électrosmog

Il existe environ 5000 radioamateurs en Suisse; dans le monde ils sont plus d’un million. Leurs installations de radiocommunication se trouvent généralement chez eux, dans leur logement, mais ils peuvent aussi les faire fonctionner depuis une voiture, un bateau ou un avion. De nombreuses fréquences entre les grandes ondes et les micro-ondes sont disponibles pour la radiocommunication d’amateurs.

Contact
Dernière modification 15.11.2019

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/electrosmog/info-specialistes/sources-d_electrosmog.html