Peintures et vernis

Des PCB ont été utilisés comme plastifiants et comme agents ignifuges dans les peintures et les vernis jusqu'en 1972.

Des produits contenant des PCB ont été utilisés pour le revêtement des matériaux les plus divers. A côté des vernis pour le béton et pour les éléments de construction métalliques, des couches de fond et des couches de finition sous la forme de dispersion applicable sur le béton ou sur du crépi ont été mélangées à de petites quantités de PCB. De nos jours, les teneurs des vieux revêtements en biphényles polychlorés sont typiquement comprises entre quelques centaines de mg par kg et quelques pour-cent. En fonction de cette proportion, de la surface traitée, de la température et des conditions d'aération, les revêtements contenant des PCB peuvent provoquer la pollution de l'air à l'intérieur des locaux.

Dans les années 1970, en Allemagne, des panneaux acoustiques (de type "Wilhelmi") ont été traités avec une peinture poreuse qui contenait un mélange de PCB fortement chloré (clophène A60) dans des concentrations allant jusqu'à 20%. Dans l'air ambiant des locaux équipés de tels panneaux, on a mesuré une forte augmentation des concentrations de PCB. Des panneaux acoustiques contenant ces substances ont parfois aussi été utilisés en Suisse.

Lorsque l'on peut supposer que d'anciens revêtements ou des panneaux acoustiques, à l'intérieur des bâtiments, contiennent des PCB, il faut les faire analyser suffisamment tôt avant de procéder à l'assainissement de la construction. Ces revêtements doivent être enlevés par des spécialistes qui appliquent le procédé et les mesures de protection adéquats, de manière à ce que les ouvriers et l'environnement n'entrent pas en contact avec des poussières, des aérosols et des déchets contenant des PCB.


Un assainissement anticipé est nécessaire lorsque la valeur annuelle moyenne de l'air ambiant dépasse 6 microgrammes par m3. Cette limite s'applique aux locaux où l'on séjourne durant la journée, comme les écoles et les bâtiments administratifs. Pour les locaux de séjour de longue durée, comme les bâtiments d'habitation et les résidences, on applique une valeur indicative de 2 microgrammes par m3 d'air ambiant.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 15.03.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/produits-chimiques/info-specialistes/produits-chimiques--dispositions-et-procedures/pcb/peintures-et-vernis.html