Stratégie climatique à long terme 2050

L’Accord de Paris exige de ses Parties qu’elles élaborent une stratégie climatique à long terme. Ainsi, la stratégie de la Suisse montre comment atteindre l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici à 2050.

Le Conseil fédéral a adopté la Stratégie climatique à long terme de la Suisse le 27 janvier 2021 et en a approuvé la soumission au Secrétariat des Nations Unies sur les changements climatiques. Ainsi, la Suisse satisfait à l’article 4, paragraphe 19, de l’Accord de Paris, qui exige que toutes les Parties élaborent des stratégies climatiques à l’horizon 2050.

Objectifs et contenu de la stratégie climatique à long terme

L’objectif de zéro net d’ici 2050 décidé par le Conseil fédéral en août 2019 sert de point de départ à la stratégie climatique à long terme. Cette dernière constitue une étape primordiale vers la réalisation de cet objectif. Elle formule dix principes stratégiques visant à orienter et à façonner les actions qu’entreprendra la Suisse ces prochaines années en matière de politique climatique. Par ailleurs, elle présente des objectifs climatiques et des trajectoires de réduction des émissions possibles pour les secteurs d’activité suivants : bâtiments, industrie, transports, aviation internationale, agriculture et alimentation, déchets, gaz synthétiques et marché financier.

La stratégie climatique s’appuie largement sur les perspectives énergétiques 2050+ que l’Office fédéral de l’énergie a publiées à la fin novembre 2020. Ces dernières montrent, à l’aide de divers scénarios, les trajectoires des émissions vers l’objectif de zéro net, les développements technologiques nécessaires pour les atteindre ainsi que le rôle des technologies d’émission négative (NET), qui retirent durablement le CO2 de l’atmosphère.

D’après la stratégie climatique à long terme, la Suisse peut réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050 de 90 % par rapport à 1990. Les émissions restantes doivent être compensées au moyen de NET. C’est à l’automne 2020, dans sa réponse au postulat 18.4211 déposé par la conseillère nationale Adèle Thorens Goumaz, que le Conseil fédéral s’est exprimé pour la première fois sur la contribution possible des NET à la stratégie climatique à long terme du pays et a esquissé des pistes d’action.

Stratégies des autres pays

Avec sa stratégie climatique à long terme, la Suisse rejoint les pays toujours plus nombreux à s’être dotés d’un tel instrument. Ainsi, l’Union européenne, par exemple, ambitionne d’atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050. Cet objectif figure au cœur de son Pacte vert pour l’Europe, que la Commission européenne a présenté le 11 décembre 2019. D’autres pays, comme le Danemark, l’Allemagne, la Finlande, la France, la Grande-Bretagne, le Japon, le Canada, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède, l’Espagne, l’Afrique du Sud, la Corée du Sud, l’Autriche et les États-Unis, ont également soumis des stratégies climatiques à long terme au Secrétariat des Nations Unies sur les changements climatiques. La plupart d’entre eux y réaffirment leur volonté d’abandonner largement voire totalement les énergies fossiles telles que le pétrole, le gaz naturel ou le charbon, ou d’arriver à zéro émission nette d’ici le milieu du siècle au plus tard. Certains ont même déjà inscrit ces objectifs dans leur législation. Aussi la Norvège souhaite-t-elle atteindre la neutralité climatique en 2030, la Suède, en 2045, et la France, le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande, en 2050 au plus tard.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 26.01.2021

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/climat/info-specialistes/reduction-emissions/objectifs-reduction/objectif-2050/strategie-climatique-2050.html