Nouvelles constructions parasismiques

Les nouvelles constructions doivent être projetées, conçues et bâties, conformément aux prescriptions parasismiques des normes SIA en vigueur, et ceci en collaboration étroite entre l’architecte et l’ingénieur.

Depuis l'introduction, en 2003, des normes SIA 260 et suivantes sur les structures porteuses pour les nouvelles constructions tous les maîtres d'ouvrages sont en mesure de pouvoir concevoir et dimensionner des structures porteuses selon des prescriptions parasismiques modernes, leur conférant  ainsi une haut niveau de sécurité. La conception, les calculs, le dimensionnement, les détails constructifs et la qualité de l'exécution déterminent la sécurité sismique et la vulnérabilité d'un ouvrage. Si ces aspects sont traités en étroite collaboration entre l'architecte et l'ingénieur civil, le respect des prescriptions parasismiques coûte moins de 1 % du coût total de la construction.

Conception parasismique

Pour concevoir un ouvrage apte à résister aux tremblements de terre, il est essentiel que l'architecte et l'ingénieur civil collaborent étroitement d'emblée, afin de concilier au mieux les impératifs architecturaux et parasismiques. La tenue au séisme exige une structure porteuse robuste, à même de reprendre les sollicitations sismiques horizontales. Les éléments de contreventement prévus à cet effet (p. ex. parois de refend ou treillis) doivent être continus des fondations jusqu'au sommet du bâtiment et disposés le plus symétriquement possible. Ils sont à relier aux planchers de manière solidaire.

La conception parasismique inclut aussi la sécurisation des éléments de construction, installations et équipements qui ne font pas partie de la structure porteuse, comme les façades, les cloisons, les plafonds suspendus, les faux-planchers, les appareils lourds et les conduites.

Termes et paramètres importants des normes SIA

L'aléa sismique et l'importance d'un ouvrage sont déterminés par trois paramètres importants dans la norme SIA 261 actuellement en vigueur.

Zone sismique

Région dans laquelle le degré de l'aléa sismique est considéré comme homogène. L'influence de ce paramètre sur les sollicitations sismiques définies par la norme varie entre 1,0 (zone 1) et 2,7 (zone 3b). 

Classe de sol de fondation

Le sol de fondation local est associé une des six classes A à F , selon  sa propension à amplifier les sollicitations sismiques. L'influence de ce paramètre sur les sollicitations sismiques définies par la norme varie entre 1,0 et 2,7. 

Classe d'ouvrage (CO)

L'ouvrage est associé à une des trois classes d'ouvrage en fonction de son importance et des dommages potentiels  qu'il représente. L'influence de ce paramètre sur les sollicitations sismiques définies par la norme varie entre 1,0 (CO I) et 1,4 (CO III).

Informations complémentaires

Documents

Contact
Dernière modification 30.10.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dangers-naturels/informations-pour-specialistes--tremblements-de-terre/protection-contre-les-tremblements-de-terre/construction-parasismique/nouvelles-constructions-parasismiques.html