Protection contre les tremblements de terre

La Suisse n’a subi aucun tremblement de terre majeur au cours des dernières décennies. Mais les séismes consignés dans les annales helvétiques et les expériences vécues récemment dans des pays voisins montrent qu’elle doit également se préparer à affronter ce type d’évènement. La protection contre les tremblements de terre implique pour ce faire diverses mesures de prévention et de préparation. La plus importante d’entre elles est la construction parasismique.

Comportement à adopter en cas de séisme

En se comportant correctement et en prenant les mesures appropriées en cas de tremblement de terre, on protège aussi bien soi-même qu’autrui.

Construction parasismique

Les constructions parasismiques offrent la meilleure protection contre les tremblements de terre. Le risque sismique peut être notablement réduit en érigeant des constructions neuves qui présentent d’emblée une bon comportement et une bonne résistance face aux séismes et en améliorant la sécurité sismique des bâtiments existants à l’occasion d’une transformation ou d’un assainissement, dans la mesure ou cette intervention est nécessaire et proportionnée.

Vérification de la sécurité sismique de parcs immobiliers

Il est judicieux de vérifier systématiquement, indépendamment de tout projet de construction, la sécurité sismique des bâtiments qui revêtent une fonction très importante ou qui ont un potentiel de dommage élevé. Cela permet de planifier les interventions nécessaires pour améliorer leur sécurité sismique en tenant compte du risque potentiel. Afin d’identifier les bâtiments présentant un risque élevé au sein d’un parc immobilier et pour procéder à la vérification systématique de leur sécurité sismique, il convient d’appliquer une procédure par étapes.

Couverture d’assurance en cas de tremblement de terre

Les dommages occasionnés par les tremblements de terre ne sont pas pris en charge par les assurances obligatoires contre les dommages dus aux incendies et aux événements naturels. Les assureurs disposent certes de fonds pour fournir des prestations volontaires, mais ils ne couvrent qu’une petite partie du risque sismique. Une extension des assurances obligatoires aux dommages causés par les tremblements de terre est à l’étude.

Protection des infrastructures contre les séismes

Les infrastructures sont les artères vitales de notre société. Certaines d’entre elles sont indispensables pour les phases de sauvetage et de maitrise de l’évènement suite à un tremblement de terre. De manière générale, il est nécessaire de protéger les installations des infrastructures contre les séismes afin de limiter les dégâts et les interruptions d’exploitation ayant des conséquences pour la société et l’économie.

Protection des biens culturels en cas de séismes

Les réactions émotionnelles sont vives lorsqu’un tremblement de terre détruit des biens culturels. Dans le cas des bâtiments usuels, la priorité est accordée à la protection des personnes. Les dommages aux ouvrages et aux équipements, même importants, sont considérés comme acceptables dans une certaine mesure tant qu’aucune vie humaine n’est menacée. Dans le cas des biens culturels, il y a lieu de protéger un ensemble constitué de biens immobiliers (ouvrages) et de biens mobiliers (objets, collections, etc.).

Il n’existe actuellement aucune vue d’ensemble concernant la sécurité sismique des biens culturels en Suisse. Cette vue d’ensemble est difficile à établir en regard de la diversité et de la complexité de ces objets. Assurer une protection suffisante contre les séismes pour tous les ouvrages importants en Suisse du point de vue culturel est une tâche très onéreuse et de longue haleine. C’est également le cas pour les biens culturels mobiliers.

La vérification de la sécurité sismique des édifices culturels et historiques est beaucoup plus ardue que celle des ouvrages courants. Il en va de même pour l’évaluation et la conception des interventions éventuellement nécessaires. Les projets à cet effet doivent notamment tenir compte d’impératifs interdisciplinaires ayant trait à l’architecture, la culture, l’histoire, la conservation des monuments historiques et la technologie des matériaux.

L’évaluation et l’amélioration de la sécurité sismique des biens culturels mobiliers et immobiliers en sont à leurs débuts. Les travaux de recherche traitant du comportement de constructions historiques soumises à un tremblement de terre et les rapports consignant les expériences tirées de l’évaluation de tels ouvrages sont encore rares. Le sujet devra donc être approfondi au cours des années à venir. Un besoin important est l’élaboration de documents d’aide à l’exécution expliquant concrètement comment examiner la sécurité sismique des bâtiments historiques en maçonnerie et quelles mesures sont envisageables pour l’améliorer. Dans ce domaine, des travaux ont débuté en 2013 en collaboration entre l’OFEV, des représentants de commissions pour la protection du patrimoine et des spécialistes en génie parasismique.

Planification préventive et planification de mesures d’urgence en cas de séismes

Les planifications préventives et de mesures d’urgence doivent être préparées en tenant compte des particularités des tremblements de terre. Lors de fortes secousses, les ressources des cantons et des exploitants d’infrastructures touchés peuvent être très vite épuisées au point qu’une assistance de la Confédération soit nécessaire. C’est pourquoi il est essentiel que les cantons, les exploitants d’infrastructures et la Confédération se concertent pour l’établissement des planifications préventives.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 02.11.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dangers-naturels/informations-pour-specialistes--tremblements-de-terre/protection-contre-les-tremblements-de-terre.html