Planification préventive et planification de mesures d’urgence en cas de séismes

Les planifications préventives et de mesures d’urgence doivent être préparées en tenant compte des particularités des tremblements de terre. Lors de fortes secousses, les ressources des cantons et des exploitants d’infrastructures touchés peuvent être très vite épuisées au point qu’une assistance de la Confédération soit nécessaire. C’est pourquoi il est essentiel que les cantons, les exploitants d’infrastructures et la Confédération se concertent pour l’établissement des planifications préventives.

Particularités des tremblements de terre

La maîtrise des grands tremblements de terre 

  • débute par une phase chaotique;
  • dépasse très rapidement les ressources et les possibilités des communes et des cantons;
  • exige des mesures et des ressources extraordinaires pendant plusieurs semaines ou mois;
  • doit être coordonnée et dirigée à tous les échelons par une instance supérieure;
  • exige une réaction très rapide et standardisée.

Il s'ensuit une phase de reconstruction et de remise en état qui dure habituellement des mois ou des années, durant laquelle des mesures extraordinaires doivent rester en vigueur. Lors d'un grand tremblement de terre, la région sinistrée a donc impérativement besoin d'aide en provenance d'autres parties du pays non touchées, voire de l'étranger.

La planification préventive et la planification des mesures d'urgence pour la phase de maitrise de l'évènement doivent notamment tenir compte des contraintes suivantes: 

  • aucun délai d'alerte;
  • nombreux endroits sinistrés dans la région de l'épicentre;
  • coupure des moyens de communication usuels (téléphonie fixe et mobile, messagerie électronique);
  • coupure de l'alimentation en électricité et en eau;
  • défaillance des installations de commande endommagées;
  • défaillance des batteries et des génératrices de secours endommagées;
  • défection de personnel;
  • manque de matériel de remplacement;
  • manque de moyens d'intervention (privés et publics);
  • coordination nécessaire avant toute remise en service.

Compétences et besoin de coordination

La gestion des tremblements de terre incombe aux cantons. Les exploitants d'infrastructures sont responsables de leur réparation et de leur remise en service, en collaboration étroite avec les états-majors de crise civils. A l'heure actuelle, planifications préventives et  de mesures d'urgence spécifiques aux séismes à l'échelon des cantons comme des exploitants d'infrastructures sont encore rares en Suisse.

Depuis 2010, la Confédération dispose d'une planification préventive « Séisme » qui décrit les tâches à accomplir dans les différentes phases suivant un fort séisme et désigne les organes fédéraux responsables. Elle règlemente notamment la coordination de l'aide internationale, les transports à l'échelle suprarégionale et internationale et la gestion des ressources entre les cantons, la Confédération et le secteur privé. Pour l'instant, cette planification ne couvre que la phase de maitrise de l'évènement. Elle doit être étendue aux phases de la remise en état et de la reconstruction d'ici 2016.

Sujet particulier de l'évaluation des bâtiments après un séisme

L'évaluation d'un grand nombre de constructions et d'installations endommagées lors d'un séisme est une tâche difficile. Il existe en Suisse des méthodes permettant d'estimer dans quelle mesure un bâtiment est habitable suite à un séisme, mais l'organisation de ces évaluations, qui incombe aux cantons, n'a pas encore été réglée et réglementée. Des stratégies de formation et d'engagement doivent être développées conjointement à cet effet par les cantons, la Confédération, les assurances et les associations professionnelles.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 06.12.2016

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dangers-naturels/informations-pour-specialistes--tremblements-de-terre/protection-contre-les-tremblements-de-terre/planification-preventive-et-planification-de-mesures-durgence-en.html