Traitement mécanique et physico-chimique en vue de la valorisation matière des pneus

La valorisation matière des pneus usagés comprend les étapes de broyage et de séparation mécanique des composants (caoutchouc, acier et textiles), suivies de la fabrication de produits recyclés à base de caoutchouc, ou de la séparation physico-chimique en différentes substances.

Traitement mécanique

Des installations conformes aux derniers développements de la technique, fixes ou mobiles, permettront de broyer les pneus usagés en fragments, puis, au besoin, de les réduire en particules au moyen d'une installation de pulvérisation. En fonction des exigences de qualité posées au produit final, on ajoutera un procédé de séparation des fractions métalliques par électro-aimant et un procédé d'extraction des composants textiles par un système à pulsion d'air. Il convient en outre d'installer des filtres afin de limiter les dégagements de poussières qui résultent de ces opérations (art. 3, al. 1, et art. 7 OPair). Les rognures, granulats ou poudres de caoutchouc obtenus permettent de fabriquer des produits recyclés ou peuvent être valorisés énergétiquement comme combustible. Les déchets d'acier sont récupérés par les ferrailleurs pour fabriquer de l'acier. Les textiles doivent être incinérés dans une usine d'incinération des ordures ménagères (UIOM) ou dans une autre installation appropriée s'ils ne peuvent pas être valorisés (art. 12 OLED).

Fabrication de produits en caoutchouc

Les possibilités sont nombreuses de valoriser les fractions résultant du traitement mécanique des pneus usagés. Cependant, chacune des filières de valorisation doit être examinée sous l'angle de son impact sur l'environnement. De manière générale, la valorisation du caoutchouc recyclé obtenu par traitement mécanique des pneus usagés n'a de sens que si les produits fabriqués peuvent à leur tour, en fin de vie, être valorisés séparément ou incinérés. Il s'agit d'éviter de compliquer le recyclage des déchets résultant de produits auxquels on aurait incorporé du caoutchouc.

Les semelles en caoutchouc confectionnées à partir de granulats de pneus peuvent, par exemple, être utilisées dans la construction de voies ferrées, afin de réduire les émissions sonores. Il faut absolument éviter de mélanger des granulats de caoutchouc à du ballast ou à des matériaux minéraux constituant les couches de fondation des voies. Il sera ainsi plus facile, lors de déconstruction, de trier les matériaux récupérés par type, ainsi que de les valoriser de manière respectueuse de l'environnement. Il est également possible de recourir aux granulats de caoutchouc pour équiper les installations de tir de pare-balles artificiels. On évitera par contre de les intégrer au béton, aux briques moulées, aux revêtements routiers ou à d'autres matériaux de construction minéraux, car il sera ensuite plus difficile d'éliminer ces matériaux d'une manière respectueuse de l'environnement.

La poudre de pneu (poudrette) entre notamment dans la fabrication de pneus neufs. Elle peut également être utilisée dans les adhésifs à base de latex, les joints d'étanchéité et les revêtements routiers silencieux. Dans ce dernier cas, on veillera à ne pas compliquer le recyclage des matériaux bitumineux. L'utilisation du caoutchouc pour fabriquer des revêtements silencieux est une application techniquement nécessaire pour améliorer les asphaltes. En règle générale, l'ajout de caoutchouc provenant de pneus usagés est limité à 2 %.

Le caoutchouc provenant de pneus usagés peut aussi servir à la confection de parois antibruit, de revêtements de sols, de matelas isolants, de tableaux de commande, de tuyaux, etc. Il convient cependant de veiller à ce que les méthodes existantes de valorisation des matériaux plastiques - par exemple pour le PET et les polyoléfines - ne soient pas compliquées, voire rendues impossibles par l'adjonction de caoutchouc. De ce fait, la fabrication de composés organiques à partir de poudre de caoutchouc et de thermoplastiques ou d'élastomères n'est indiquée que si la proportion de caoutchouc prédomine et que le produit ainsi fabriqué peut être valorisé sélectivement ou incinéré après usage. Il n'est par contre pas souhaitable que des polypropylènes réticulés avec du caoutchouc aboutissent dans le cycle du polypropylène. Il est donc important que les produits comprenant du caoutchouc recyclé soient aisément identifiables et puissent être séparés facilement des autres déchets collectés pour être valorisés.

Au moment de l'élimination, il est pratiquement impossible de dissocier un matériau composite (p. ex. matériau sandwich) en ses divers constituants pour les valoriser ou les éliminer sélectivement. Il est donc déconseillé, pour des raisons écologiques, de valoriser les granulats de pneus usagés sous forme de matériaux composites, à moins que des contraintes techniques ne le justifient ou que ces matériaux ne soient de toute façon incinérés après usage.

Traitement physico-chimique

La fabrication de noir de carbone par pyrolyse produit également du gaz combustible, de l'huile de synthèse et des déchets d'acier. Le gaz combustible est utilisé pour chauffer l'installation, mais l'huile de synthèse et les déchets d'acier doivent être valorisés sur le plan matière. Des dispositifs de condensation, des filtres à poussières et des séparateurs de soufre efficaces sont nécessaires pour respecter les exigences de l'annexe 1 et de l'annexe 2, ch. 27, OPair. Le noir de carbone est utilisé dans  la fabrication de produits en caoutchouc, de peintures, de toners, de plastiques, ainsi que de charbon actif.

La séparation des matériaux composant les pneus usagés peut également être effectuée par dévulcanisation au moyen de micro-ondes, par gazéification à haute température, par hydrogénation, par dévulcanisation mécanique et par biodégradation. Ces techniques ne sont actuellement pas encore toutes au point ou pas encore appliquées pour des raisons économiques. De plus, elles doivent satisfaire aux législations sur la protection de l'environnement et des eaux ainsi qu'aux normes de sécurité les plus récentes.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 29.05.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dechets/info-specialistes/politique-des-dechets-et-mesures/aide-a-l_execution-relative-aux-mouvements-de-dechets-speciaux-e/elimination-respectueuse-de-lenvironnement-des-dechets-speciaux-/elimination-respectueuse-de-l-environnement-de-pneus-usages/traitement-mecanique-et-physico-chimique-en-vue-de-la-valorisati.html