Eaux: atteintes

Les cours d’eau et lacs de Suisse sont fortement mis à contribution: ils fournissent de l’eau potable et de l’eau industrielle, servent à produire de l’énergie, garantissent des habitats indispensable à la faune et à la flore, et offrent des espaces de loisirs de qualité. Les nombreux besoins de la société et de l’agriculture intensive constituent un véritable défi pour les milieux aquatiques.

Urbanisation et utilisation des terres

Fortement endigués, les cours d'eau suisses peinent à remplir leurs fonctions naturelles. Vu les nombreux ouvrages destinés à assurer la protection contre les crues, à produire de l'énergie et à gagner des terres agricoles ou des terrains à construire, un quart d'entre eux présentent une structure écologique médiocre. Dans un quart des cas environ, des mesures de revitalisation s'imposent.

Le régime de charriage et la migration des poissons sont perturbés. Au total, plus de 100 000 obstacles artificiels dans les ruisseaux et rivières entravent la montaison et la dévalaison des poissons.

Les atteintes portées aux milieux aquatiques varient d'une région à l'autre:

  • La plus forte proportion (52%) de cours d'eau souffrant d'une structure artificielle se trouve dans les grandes vallées alpines, à une altitude inférieure à 600 m.
  • Elle atteint 38% sur le Plateau, 36% dans le Jura.
  • Elle est de 15% seulement dans les Alpes (en dehors des grandes vallées et au-dessus de 600 m d'altitude).

La multiplication des constructions constitue un problème supplémentaire. En raison de l'imperméabilisation croissante des terrains, les eaux pluviales s'écoulent en surface au lieu de s'infiltrer dans le sol et d'alimenter les nappes d'eau souterraine.

Utilisation de la force hydraulique

Les débits résiduels insuffisants et les installations hydroélectriques provoquant de fortes variations des débits (exploitation par éclusées) perturbent la dynamique naturelle des eaux.

Nouvelles substances

La qualité de l'eau est généralement bonne en Suisse. Diverses substances, tels les résidus d'engrais et de produits phytosanitaires, ainsi que les composants de cosmétiques, de détergents et de médicaments portent cependant atteinte aux eaux souterraines et aux eaux de surface. Or, même une très faible concentration de ces «micropolluants» suffit pour détériorer la qualité de l'eau.

Dans nombre de cours d'eau de taille moyenne à grande, la plupart des micropolluants proviennent de stations d'épuration des eaux usées (STEP). Environ 4800 km du réseau hydrographique suisse, qui totalise 65 000 km, subissent l'effet de ces sources ponctuelles de pollution.

Informations complémentaires

Documents

Relevé de l’état des contrôles de la protection des eaux dans l’agriculture (PDF, 42 kB, 04.03.2016)Contrôles des installations de stockage des engrais de ferme et des digestats liquides ainsi que de l’évacuation des eaux dans les exploitations agricoles et les autres exploitations pratiquant la garde commerciale d’animaux de rente selon l’art. 28 OEaux, état au 1er janvier 2016

Contact
Dernière modification 30.01.2016

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/eaux/info-specialistes/eaux--atteintes.html