Sondage l’environnement: Le papier reste roi

2.9.2020 - Le sondage consacré au magazine l’environnement a reçu 2182 réponses. Les réactions montrentque l’OFEV peut compter sur un public fidèle, qu’il jouit d’une forte crédibilité et que la variétédes sujets abordés est appréciée. 

Texte : Jean-Luc Brülhart

Résultats du sondage

Disons-le d’emblée, le magazine l’environnement fait l’objet d’une excellente évaluation de la part de son lectorat. Ses lecteurs fidèles sont heureux de le retrouver dans leur boîte aux lettres – un rituel auquel ils tiennent. Désireux d’obtenir une vue d’ensemble de l’actualité environnementale, ils apprécient l’attention portée à la Suisse dans les sujets traités. Ils plébiscitent la qualité rédactionnelle et la présentation agréable des articles, mais attendent également des conseils et des suggestions utiles au quotidien.


Video: Porträt des Magazins «die umwelt» (en allemand)


Les différents canaux de diffusion

Nous parlions de boîte aux lettres : la version imprimée de l’environnement constitue en effet de loin le format le plus populaire. Environ 86 % du lectorat consulte régulièrement le magazine imprimé. « Le papier est roi ! », souligne Jörg Schneider, du fög, l’institut de recherche de l’Université de Zurich, qui a conduit et analysé le sondage.

Les autres formats ne sont que peu utilisés. L’édition en ligne publiée sur le site internet de l’OFEV constitue le deuxième canal le plus important (une personne sur huit la consulte au moins occasionnellement), le format PDF du magazine étant ici la version la plus prisée.

Les formats électroniques sont nettement plus souvent utilisés par les nouveaux lecteurs, qui ont découvert le magazine au cours des deux dernières années : ils sont 21,4 % à consulter l’édition en ligne, 13 % le PDF, 6,7 % l’e-Paper et 5,1 % Facebook. Mais, même parmi eux, l’édition papier reste largement en tête (63 %).

Conseils et suggestionsQuelque 75 % des personnes interrogées parlent ou débattent des thèmes et des contenus du magazine de l’OFEV dans leur sphère privée. Selon Jörg Schneider, du fög, « les lecteurs attendent avant tout de l’environnement qu’il leur fournisse des conseils et des suggestions utiles ». Ils apprécient le fait que le magazine parvienne à rendre accessibles des questions environnementales complexes. Promouvoir la conscience environnementale, apporter de nouveaux points de vue et susciter l’intérêt personnel sont également des attentes exprimées.

Les motivations

En fin de compte, pourquoi le magazine est-il lu ? Les lecteurs sont nombreux à indiquer qu’il leur permet d’obtenir des informations générales et actuelles sur des sujets environnementaux : de « se tenir au courant », en somme. Pour Jörg Schneider, « le lectorat est ouvert aux idées et aux initiatives qui s’inscrivent dans un contexte social, que ce soit dans les quartiers ou les communes, les associations, l’économie privée ou la société en général ». Participer aux discussions et s’engager en faveur de l’environnement constituent donc des motivations importantes justifiant la lecture du magazine.

 

Version en ligne

Les utilisateurs de la version en ligne apprécient particulièrement les liens vers des informations complémentaires (91 % de réponses positives). Au total, 54 % des personnes interrogées estiment que cette version offre une valeur ajoutée en comparaison avec le magazine imprimé. Pour 39 % des utilisateurs en ligne, ce canal est même plus important que l’édition papier. Quatre utilisateurs sur cinq jugent la version électronique attrayante. Cependant, seul un internaute sur trois déclare apprécier lire les articles longs en ligne. Les avantages de ce format (p. ex. le renvoi vers un contenu approfondi ou audiovisuel) pourraient être mieux exploités, ce qui lui permettrait de s’imposer auprès d’une nouvelle génération de lecteurs, en complément du magazine imprimé.

Facebook

Pour 76 % des utilisateurs qui consultent au moins occasionnellement Facebook, la fréquence des posts du magazine est « tout à fait adéquate ». De même, 76 % des utilisateurs estiment que les posts publiés sont pertinents, et 67 % indiquent qu’ils attirent leur attention sur des articles du magazine. Facebook semble donc être un canal approprié pour diffuser auprès des lecteurs des contenus qui, autrement, passeraient inaperçus.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 02.09.2020

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/documentation/magazine/sondage-l-environnement-le-papier-reste-roi.html