Réduction de vitesse

Limiter la vitesse constitue une mesure efficace pour obtenir une réduction significative du bruit de la circulation routière. C’est une mesure qui permet de diminuer le bruit à la source. En baissant la vitesse de 50 km/h à 30 km/h, les émissions sonores sont réduites d’environ 3dB, ce qui correspond à une diminution du trafic de moitié.

L’atténuation du bruit est due à la réduction de la vitesse mais également au fait que les automobilistes adoptent, si l’aménagement de la route est adéquat, une conduite plus régulière comportant des phases de freinage et d’accélération moins nombreuses et plus courtes; le trafic est ainsi fluidifié.

Gain acoustique

Afin de calculer les bénéfices acoustiques d’une réduction de vitesse, il faut prendre en considération le niveau sonore qui restitue la nuisance sous la forme d’une valeur moyenne et le niveau sonore maximum de chaque événement ponctuel qui détermine le caractère incommodant du bruit. Lorsque la vitesse est limitée à 30km/h, les événements avec des niveaux sonores élevés (pics) sont nettement plus rares. La réduction est d’environ -3dB(A) pour le niveau moyen.

Bénéfices d’une vitesse de 30km/h selon Projet de recherche VSS 2012/214 :  

  • Les émissions de bruit routier sont diminuées significativement grâce à la réduction de vitesse à 30 km/h.
  • A 30 km/h, le trafic est fluidifié. Les séquences de freinage et d’accélération diminuent. De plus, la possibilité de supprimer les passages piétons renforce ce principe rendant ainsi le flux du trafic plus régulier. Les usagers se comportent de manière plus prudente et communiquent mieux les uns avec les autres.
  • Les accélérations « bruyantes » sont fortement réduites.  
  • Une simple signalisation (si elle est respectée), sans aménagement routier, est suffisante pour rendre une zone 30 ou un tronçon à 30km/h efficace pour la réduction de bruit.
  • Il ressort que les automobilistes roulent majoritairement en 3ème vitesse à 30km/h, réduisant encore les nuisances sonores.
  • Le rapport présente un modèle permettant d’évaluer la réduction des nuisances sonores par l’abaissement de la vitesse.

Effet de la réduction de la vitesse de 50 km/h à 30 km/h sur les nuisances sonores, les troubles du sommeil et la perception de la sécurité routière.

Résultats d’une étude en ville de Zürich après le passage d’un certain nombre de tronçons de 50 à 30 km/h pour diminuer le bruit routier.

  • A niveau sonore égal, les personnes interrogées se sentent moins gênées à 30 km/h qu'à 50 km/h
  • Les nuisances sonores issues de la route et les troubles du sommeil auto-déclarés diminuent significativement après la mise en œuvre de la limitation de vitesse à 30 km/h, le sentiment de sécurité routière augmente également significativement
  • Le niveau de bruit routier a été réduit de 1.6 dB en moyenne le jour et de 1.7 dB la nuit
  • La réduction de la gêne ressentie à 30 km/h indique qu'en plus de la baisse du niveau sonore moyen, d'autres facteurs, comme par exemple le comportement au volant, réduisent encore les nuisances et les troubles du sommeil

Mise en place

Examen de la proportionnalité

La possibilité d’abaisser la vitesse en cas de dépassement des valeurs limites de bruit routier est une décision qui revient à l’autorité compétente et qui doit être le résultat d’un examen de la proportionnalité. Les bases légales environnementales (LPE), en particulier du bruit (OPB) en définissent dans une certaine mesure les étapes, faisant appel à des termes précis. Lorsque la mesure envisagée pour réduire le bruit routier est un abaissement de la vitesse, soit une dérogation à la limitation de vitesse générale, les bases légales routières (LCR, OSR) proposent également et en des termes différents mais équivalents les étapes de l’examen de la proportionnalité.

Le schéma d’examen de la proportionnalité proposé ci-dessous, met en lien les termes des deux bases légales et retrace les étapes nécessaires en proposant des méthodes d’évaluation pour aboutir à la décision finale.

Pour effectuer un examen de la proportionnalité dans le cadre d’un abaissement de vitesse, il est nécessaire de pouvoir en évaluer les effets. Sur mandat de l’OFEV et en collaboration avec les experts du domaine, une méthode permettant d’évaluer les paramètres qui vont être influencés par ce changement et d’en analyser les bénéfices et les inconvénients a été développée.

Best Practice List

La liste récence les bons exemples de zones et tronçons à 30km/h qui apportent un bénéfice perceptible du point de vue du bruit routier. Chaque situation est détaillée dans une fiche séparée et accessible via le tableau ci-dessous. Ces fiches sont là pour donner des idées de mise en place de la mesure sous forme de cas concrets. La liste sera complétée régulièrement avec de nouveaux bons exemples.

Best Practice Liste (PDF, 626 kB, 16.10.2020)(Version allemande uniquement)

Effet sonore des mesures antibruit combinées : Vitesse 30 et revêtements silencieux 

Tant les revêtements routiers peu bruyants que les réductions de vitesse sont des mesures à la source efficaces pour la protection contre le bruit routier. La réduction de la vitesse sur les revêtements SDA4 permet une réduction plus faible du bruit par rapport aux revêtements conventionnels, car la réduction de la vitesse entraîne une diminution du bruit de roulement et, sur les revêtements conventionnels, la part du bruit de roulement est plus élevée que sur les revêtements silencieux SDA4. L'effet sonore des deux mesures - réduction de la vitesse et revêtement silencieux SDA4 - est le résultat de la combinaison de l'effet du revêtement et de l'effet de la réduction de la vitesse.

Dans le cadre d’un projet de recherche mandaté par l’OFEV, la combinaison de ces deux mesures de lutte à la source a été étudiée afin d’en estimer le potentiel. Il apparaît qu’avec une part de véhicules lourds (N2) de 12% dans le trafic, l’effet estimé est d'environ -5 dB. Il ne s’agit pas d’une nouvelle méthode pour calculer cet effet combiné mais d’une aide à la prévision de l’effet en fonction de la réduction de vitesse envisagée.

Wirkung kombinierter Lärmschutzmassnahmen Tempo 30 und lärmarme Strassenbeläge (PDF, 4 MB, 10.05.2022)Sur mandat de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).
Uniquement disponible en allemand.

Avantages supplémentaires de la réduction de vitesse

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 11.11.2022

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-laerm/laerm--fachinformationen/massnahmen-gegen-laerm/massnahmen-gegen-strassenlaerm/geschwindigkeitsreduktion.html