Mesures contre le bruit relevant de l’aménagement du territoire

Qualité acoustique des espaces urbains  

Un environnement acoustique de qualité dans les espaces urbains est indispensable à une densification urbaine de valeur et couronnée de succès. Il dépend d’une part de l’existence, à proximité de zones urbaines, d’espaces publics accessibles qui répondent aux besoins variés de la population en matière de détente, de calme et de loisirs, et, d’autre part, de la possibilité de créer des conditions acoustiques favorables dans les espaces extérieurs lors de la construction d’habitat. La qualité acoustique peut notamment être améliorée en portant une attention particulière à la situation et à l’orientation du bâtiment, aux matériaux et à la structure de l’enveloppe du bâtiment ainsi qu’à l’aménagement des espaces extérieurs.

Le souhait de s’installer dans un lieu dépend en grande partie de la qualité acoustique de ce dernier. Celle-ci agit directement sur la santé mentale et physique des personnes, raison pour laquelle elle influe notamment sur la valeur du terrain et le montant du loyer. L’application des mesures préservant au mieux la qualité acoustique des bâtiments et des espaces extérieurs se traduit à long terme par une plus-value pour la qualité des conditions de vie et pour l’espace public, également dans les sites exposés au bruit. Les chances de vivre une expérience acoustique agréable dans les zones urbaines et résidentielles sont d'autant plus grandes lorsque

  • les habitants disposent d’un espace public où se ressourcer à une courte distance de marche (p. ex. parc urbain ou cour intérieure);
  • des espaces de détente reliés par des sentiers sont créés ou entretenus;
  • des sentiers publics faciles d’accès et garantissant la bonne mise en réseaux et la perméabilité des espaces urbains sont créés ou entretenus;
  • les sentiers et espaces de détentes publics sont aménagés de manière à répondre au besoin de tranquillité de la population;
  • les bâtiments sont conçus et agencés de manière à ce que les locaux à usage sensible au bruit soient situés au droit des façades les plus calmes;
  • les locaux à usage sensible au bruit sont dotés de fenêtres ou de volets qui peuvent être ouverts pour permettre un contact audible avec le monde extérieur;
  • les émissions sonores provenant de l’exploitation (p. ex. pompe à chaleur) et de l’entretien (p. ex. nettoyage) des bâtiments et des surfaces n’affectent pas les façades les plus calmes et les espaces extérieurs;
  • les exigences accrues en matière d’insonorisation selon la norme SIA 181 sont respectées;

 

L’orientation et la forme du bâtiment, les matériaux et la structure de l’enveloppe du bâtiment ainsi que l’aménagement des espaces extérieurs ne provoquent aucune détérioration de la situation acoustique, en augmentant par exemple le bruit de la circulation ou en le reflétant dans les espaces de détente publics ou dans les locaux en retrait de la circulation.
 

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 20.07.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/bruit/info-specialistes/mesures-contre-le-bruit/mesures-contre-le-bruit-relevant-de-lamenagement-du-territoire.html