Mesures contre les vibrations

Le trafic ferroviaire est la principale cause de vibrations excessives en Suisse. Des dispositifs techniques permettant de remédier aux vibrations et grondements sourds permettront d’améliorer la situation, du moins en ce qui concerne les nouvelles voies ferrées.

On estime qu'environ 30 000 personnes vivant à proximité de lignes de chemins de fer perçoivent régulièrement, quand elles sont à domicile, de petits tremblements de terre, parfois accompagnés de grondements sourds,. Ces vibrations dérangeantes qui, partant du sol, peuvent se propager dans tout le corps sont souvent provoquées par des oscillations déclenchées sous terre par le passage de trains.    

Contrairement au bruit, les vibrations et le bruit solidien ne se propagent pas essentiellement par l'air, mais par l'intermédiaire du sol et de corps solides. Par exemple, lorsqu'un train traverse un tunnel, ses vibrations, relayées par les parois de l'ouvrage et la masse de terre ou de roche, peuvent atteindre la surface de la terre et faire bouger des bâtiments. Les vibrations se propagent par les murs jusqu'au faîte des maisons et les personnes présentes peuvent les ressentir physiquement. Les mouvements rythmiques imprimés aux éléments de construction modifient la pression atmosphérique, un phénomène perçu comme un grondement sourd au niveau de l'oreille, parfois même à travers le corps. Ce grondement est aussi également appelé bruit solidien propagé.

Les nuisances tendent plutôt à augmenter

La pénurie de terrains sur le Plateau déjà densément peuplé et dans les grandes vallées alpines amène à construire toujours plus près de lignes de chemins de fer. Le nombre de personnes dérangées par les nuisances augmente toutefois aussi du fait que les trains développent leur activité du plus en plus sous terre pour pouvoir proposer de nouveaux tronçons, principalement dans les grands centres. En outre, l'offre des chemins de fer augmente en permanence et, avec elle, le nombre de passages de trains.

Facteur d'influence multiples

L'intensité des vibrations et du bruit solidien au lieu d'immission dépendent principalement des facteurs suivants :

  • le poids, la vitesse et la composition d'un train
  • l'état des rails et du matériel roulant
  • la distance par rapport au lien d'émission (source)
  • la structure/stratification du sol sur le parcours de transmission
  • la construction du bâtiment (dynamique)

Valeurs limites applicables aux installations de transport sur rails

Selon l'art. 15 de la loi sur la protection de l'environnement, la Confédération fixe les valeurs limites d'immission applicables aux vibrations de manière à ce que les immissions inférieures à ces valeurs ne gênent pas sensiblement la population dans son bien-être. Aucune ordonnance d'exécution n'a encore été élaborée. Deux raisons à cela : d'une part, la problématique posée est extrêmement complexe, d'autre part, la question du financement des assainissements, leur coût étant relativement élevé, doit d'abord être réglée.

Depuis 1999, la directive pour l'évaluation des vibrations et du bruit solidien des installations de transports sur rails (BEKS) élaborée conjointement avec l'Office fédéral des transports (OFT) fait office d'aide à l'exécution.

Stockage souple des sources de vibrations

Le stockage souple des sources de vibration est la méthode la plus efficace pour lutter contre les émissions. Sur les nouveaux tronçons de Rail 2000 par exemple, on a placé des tapis de ballast spéciaux, monté des semelles sous les traverses de chemin de fer ou encore équipé le corps de la voie avec un système masse-ressort, efficace mais coûteux. Des dispositifs d'isolation contre les vibrations existent aussi au Lötschberg et au Gotthard sur des tronçons de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA).

Autres sources d'émission

En Suisse, environ trois quarts des vibrations excessives sont produites par les chemins de fer. D'autres sources d'émission dérangent quelque 10 000 personnes durablement, comme les lignes de tram, équipements industriels lourds, gros compresseurs, pompes, ou temporairement, par exemple les activités de chantier.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 25.10.2019

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/bruit/info-specialistes/mesures-contre-le-bruit/mesures-contre-les-vibrations.html