Biodiversité: Dossiers

Sauvages et précieuses

16.05.2019 – Bien que les abeilles sauvages ne produisent pas de miel, elles sont irremplaçables, assurant méticuleusement la pollinisation de nombreuses plantes sauvages et cultivées. Si la Suisse compte actuellement plus de 600 espèces, leurs populations déclinent rapidement en raison d’un manque de nourriture et de ressources pour leur nidification. Sans notre soutien, elles sont condamnées à disparaître.

Magazine «l'environnement» 1/2019 - Un réseau de vie pour la Suisse

06.03.2019 - Dossier: Un réseau de vie pour la Suisse
Le déclin de la biodiversité et les moyens d’y remédier

Vipère aspic: Un sauvetage en plusieurs actes

06.03.19 - Une des dernières populations viables de vipères aspics du Plateau suisse a été découverte en été 2016
le long de l’autoroute A9, au-dessus de Montreux. Depuis lors, les serpents sont protégés des conséquences négatives des travaux de construction et disposent d’un meilleur habitat.

Venez découvrir avec nous la migration des poissons !

27.09.2018 - Saviez-vous que les poissons parcourent plus de 10 000 km au cours de leur vie ? Si les anguilles font office de maître en la matière, il est tout de même dans la nature de tous les poissons d’être en mouvement. Souvent, le voyage s’achève brutalement et les poissons font les frais par exemple de la pêche et des prédateurs ou sont pris dans la turbine d’une centrale électrique. En conséquence, la Suisse s’est engagée à restaurer d’ici à 2030 la libre migration des poissons à la hauteur des centrales hydroélectriques. Qu’en est-il aujourd’hui ? Une anguille vous entraîne avec elle dans son voyage.

Espèces exotiques envahissantes: de plus en plus de plantes et d’animaux

13.06.2018 - Les espèces végétales et animales exotiques envahissantes introduites intentionnellement ou non en Suisse et qui s’y propagent peuvent évincer les espèces indigènes, engendrer des problèmes de santé pour l’homme et causer des pertes économiques. Si la Confédération et les cantons s’efforcent de leur barrer la route, chacun de nous peut aussi agir à son niveau, comme le montrent les journées nationales de lutte contre les espèces envahissantes qui se tiennent du 15 au 17 juin 2018.

La biodiversité au centre-ville

17.05.2018 – Des oasis de biodiversité se cachent parfois en plein centre-ville. Tel est par exemple le cas de l’Établissement horticole de la Confédération, au cœur de la ville de Berne. En outre, chacun d’entre nous peut contribuer à promouvoir la diversité biologique en optant pour des espèces indigènes dans son jardin ou sur son balcon. La Journée internationale de la biodiversité, qui a lieu le 22 mai, vise à sensibiliser la population à cette thématique.

Le lynx – le plus grand chat sauvage d’Europe

26.02.2018 - Les grands félins comptent parmi les mammifères les plus fascinants au monde. Leur plus grand représentant européen, le lynx, a été réintroduit en Suisse il y a 40 ans. Cette entreprise fut couronnée de succès: aujourd’hui, quelque 300 individus ont élu domicile dans les forêts helvétiques. Même si une population stable a pu s’établir en Suisse, le lynx est toujours considéré comme une espèce menacée en Europe centrale, notamment car les régions colonisées sont encore trop petites. La Suisse porte une responsabilité particulière en matière de conservation dans l’espace alpin.

Écrevisses: Halte aux envahisseuses!

29.11.2017 - Depuis 2014, un service de coordination aide les cantons à protéger les trois espèces d’écrevisses indigènes. À cet effet, il teste notamment des barrières, qui devraient tenir les écrevisses exotiques envahissantes à l’écart des populations autochtones. Elles ont pour inconvénient d’entraver la montaison de certains poissons qui nagent mal, tel le chabot.

Liste rouge des plantes: 420 citoyens au secours des espèces

28.08.2017 - Parmi les quelque 2600 espèces végétales indigènes observées, plus de 700 ont subi une perte de territoire et d’effectifs considérable ces 15 à 30 dernières années, et sont considérées aujourd’hui comme des espèces menacées ou éteintes. Les derniers résultats de la liste rouge sont le fruit du travail d’une équipe de 420 bénévoles, qui consacrent leur temps libre à sillonner les champs, les forêts et les zones marécageuses du pays.

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/biodiversite/dossiers.html