Ozone - Smog estival

En été, les périodes ensoleillées et sans vent entraînent une hausse des charges d’ozone. Cette pollution a des conséquences négatives tant sur la santé humaine que sur la végétation et les bâtiments, les matériaux et le climat. La Confédération préconise des mesures durables pour réduire les précurseurs de l’ozone (oxydes d’azote et composés organiques volatils).

L'ozone a plusieurs visages. Dans la stratosphère (à très haute altitude), il nous protège du dangereux rayonnement ultraviolet du soleil mais, à la surface de la terre, sa présence dans l'air que nous respirons représente un risque pour la santé.

Les coupables de l'ozone proche du sol sont ses deux précurseurs, les oxydes d'azote (NOX) et les composés organiques volatils (COV), à partir desquels l'ozone et d'autres polluants tels que le formaldéhyde, le nitrate de peroxyacétyle et l'acide nitrique se forment sous l'effet des rayons du soleil .

Ces polluants sont émis

  • principalement par le trafic motorisé
  • et par l'industrie et l'artisanat.

Les mesures mises en place par la Confédération pour réduire le smog estival sont axées sur une limitation à mesures durables des polluants précurseurs de l'ozone. Comme une partie de la charge polluante en Suisse provient de sources étrangères, les efforts de réduction doivent être poursuivis au niveau international.

Charge d'ozone: concentrations actuelles et évolution

Les valeurs limites de l'ordonnance sur la protection de l'air sont encore souvent dépassées pendant les mois d'été.

Fiches

Sur les origines de l'ozone, les émissions de ses précurseurs, la qualité de l’air en été, les mesures pour l’améliorer, ainsi que les effets sur la santé humaine, les écosystèmes, les matériaux et le climat.

Informations en cas de valeurs très élevées

La Conférence suisse des directeurs des travaux publics, de l'aménagement du territoire et de l'environnement (DTAP) informe spécialement la population lorsque les concentrations d'ozone sont très élevées. Un communiqué est publié les jours ouvrables, chaque fois que les valeurs d'ozone, mesurées au Nord des Alpes dans au moins trois stations, dépassent 180 µg/m³ et qu’il est prévu que cette valeur soit aussi dépassée les jours suivants en raison des prévisions météo. Au Sud des Alpes, un communiqué est envoyé au début d’un tel épisode et pour autant que la valeur de 180 µg/m³ soit dépassée sur deux sites au moins. Cette valeur équivaut à une fois et demie la valeur limite d’immission d’ozone prescrite par l’ordonnance sur la protection de l’air.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 22.05.2024

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-luft/luft--fachinformationen/luftqualitaet-in-der-schweiz/ozon---sommersmog.html