Sources de polluants atmosphériques : circulation routière

Depuis le milieu des années 1950, la circulation routière est le principal responsable des émissions d’oxydes d’azote et une source importante de poussières fines et de suies de diesel, une substance cancérogène. Malgré une nette augmentation du trafic, les émissions ont diminué depuis 1990, grâce à des innovations techniques dans les véhicules. Les rejets d’oxydes d’azote et de poussières fines sont encore trop importants.

Les émissions d'oxydes d'azote sont dues principalement aux véhicules diesel qui, s'ils ne sont pas équipés d'un filtre à particules, sont également à l'origine de grandes quantités de poussières fines. Les émissions lors du démarrage à froid des moteurs à essence (hydrocarbures) sont encore très élevées. Quant aux petits deux-roues à moteur deux temps et aux cyclomoteurs, ils émettent aussi beaucoup d'hydrocarbures.

En 2016, la part des émissions de la circulation routière par rapport aux émissions globales s'élevait à :

  • environ 50 % pour les oxydes d'azote (NOx),
  • environ 12 % pour les hydrocarbures (HC, COV),
  • environ 20 % pour les poussières fines (PM10.

Voitures de tourisme

Les voitures de tourisme constituent l'une des plus importantes sources de polluants atmosphériques. Les émissions ont diminué grâce à des prescriptions sévères en matière de gaz d'échappement, mais les rejets d'oxydes d'azote et de particules restent élevés et problématiques, notamment pour les voitures diesel.

  • Les émissions d'oxydes d'azote reculent depuis le début des années 1990.
  • Depuis 2000, les émissions totales de poussières fines (PM10 issues des gaz d'échappement, de l'usure des pneus et des tourbillons de poussière) se situent à un niveau élevé en raison de la plus grande proportion de véhicules diesel et du nombre croissant de kilomètres parcourus.
  • Les émissions d'hydrocarbures se produisent principalement au démarrage. Elles sont en net recul depuis le début des années 1990 et devraient diminuer encore.

Deux-roues motorisés

Malgré leurs prestations kilométriques relativement faibles, les deux-roues motorisés contribuent aux émissions d'hydrocarbures de manière déterminante. En effet, les prescriptions sur les gaz d'échappement pour les deux-roues motorisés sont moins sévères que pour les voitures de tourisme.

  • Depuis 1990, les émissions d'hydrocarbures ont reculé en raison du durcissement des prescriptions sur les gaz d'échappement. Elles devraient encore baisser pour se situer autour de 800 t par an en 2035. Un motocycle à deux temps émet 10 fois plus d'hydrocarbures qu'une voiture de tourisme.

Voitures de livraison, camions et autobus

Les voitures de livraison et les camions émettent d'importantes quantités d'oxydes d'azote et de particules. La prestation kilométrique est fournie en majeure partie par du diesel. La part des voitures de livraison fonctionnant au diesel continuera d'augmenter.

Pour les anciens camions, la réduction de la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP) accordée pour les filtres à particules post-équipés a des répercussions positives. La plupart des autobus des transports publics sont équipés de filtres à particules.

Les émissions des véhicules neufs - voitures de livraison, camions et autobus - vont considérablement diminuer grâce au renforcement des dispositions relatives aux gaz d'échappement - la norme Euro VI s'applique depuis 2014. En 2020, déjà, une bonne moitié des camions et des bus et 30 % des voitures de livraison diesel respecteront la norme Euro VI.

  • Depuis 2000, les émissions d'oxydes d'azote des voitures de livraison, des camions et des autobus n'ont cessé de reculer suite au durcissement des prescriptions sur les gaz d'échappement. Elles devraient continuer de baisser d'ici à 2035.
  • Les émissions totales de poussières fines ont elles aussi connu un recul continu depuis 2000, suite au durcissement des prescriptions sur les gaz d'échappement et à l'installation de filtres à particules. Elles continueront de baisser d'ici à 2035.
  • Les émissions d'hydrocarbures des voitures de livraison ont diminué de plus de 80 % depuis 1990.

Coefficients d'émission du trafic routier

Le Manuel informatisé des coefficients d'émission fournit des informations complètes sur les coefficients d'émission des principaux polluants. Il s'agit en particulier des quantités de polluants rejetées par un véhicule en fonction des conditions de trafic, de la conception du moteur et de l'année de mise en circulation. Le manuel comprend les données de la Suisse, ainsi que de la France, de l'Allemagne, de l'Autriche, de la Suède et de la Norvège.

La version 3.3 peut-être commandée à l'adresse www.hbefa.net. On peut s'enregistrer sur le site pour obtenir un mot de passe qui permet de télécharger le manuel, conçu pour un système d'exploitation Windows.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 06.04.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/air/info-specialistes/sources-de-polluants-atmospheriques/sources-de-polluants-atmospheriques---circulation-routiere.html