État des milieux naturels en Suisse

La Suisse compte une grande variété de milieux naturels. On y dénombre plus de 230 types de milieux tels que la chênaie buissonnante ou la pelouse steppique. Près de la moitié sont cependant en danger et la qualité écologique de la plupart d’entre eux continue de régresser. Il en va de même pour les biotopes d’importance nationale, pourtant protégés.

Il n’y a pas de diversité des espèces sans diversité des milieux naturels. Or aujourd’hui, la quantité, la qualité et la mise en réseau des milieux naturels ne suffisent pas à préserver durablement la biodiversité et les services écosystémiques. Le besoin en surfaces de grande valeur écologique est nettement supérieur aux surfaces disponibles. Des milieux plus vastes et mieux connectés entre eux sont indispensables à la survie de nombreuses espèces.

Liste rouge des milieux menacés

La liste rouge des milieux présente l’état de 167 types de milieux en Suisse et examine la répartition des biocénoses dans certains milieux.

Parmi les 167 types de milieux étudiés, 48 % figurent sur la liste rouge et 13 % sont potentiellement menacés. Les milieux aquatiques, les marais ainsi que les milieux liés à l’agriculture sont les plus menacés, mais tous les types accusent des pertes de surface et de qualité parfois massives.

Milieux prioritaires au niveau national (MPN)

La liste des milieux prioritaires au niveau national constitue un complément à celle des espèces prioritaires. La priorité est établie en fonction de la catégorie de menace et du degré de responsabilité que porte la Suisse pour le type de milieu concerné.
La liste des milieux prioritaires au niveau national comprend 98 types de milieux appartenant à 8 groupes principaux. Des mesures d’entretien et de revalorisation sont nécessaires pour 85 % des milieux prioritaires.

Liste des espèces et des milieux prioritaires au niveau national

Cover Espèces prioritaires au niveau national

Liste des espèces et des milieux prioritaires au niveau national. 2019

État des différents groupes de milieux

Eaux libres, rivages et lieux humides

71 % des milieux liés aux eaux libres figurent sur la liste rouge, parmi eux l’ensemble des plans d’eau. En ce qui concerne les cours d’eau, l’écomorphologie, le régime d’écoulement et la migration des poissons sont perturbés en de nombreux endroits. Sur le Plateau, beaucoup de petits cours d’eau sont enterrés ou ont disparu. De plus, les rivages et les lieux humides demeurent sous pression (85 % figurent sur la liste rouge).

Surfaces agricoles

Dans le paysage agricole, les apports élevés d’azote et de produits phytosanitaires utilisés dans l’agriculture ont un impact négatif sur la diversité des espèces. La liste rouge indique que 43 % des types de prairies et de pâturages sont menacés.

Forêt

La majeure partie de la forêt suisse est considérée comme proche de l’état naturel. On y observe cependant un déficit en ce qui concerne la phase pionnière et la phase tardive de la dynamique forestières, riches en bois mort et en arbre sénescent, ainsi que pour les forêts claires et humides. Au total, 41 % des types de forêts figurent sur la liste rouge.

Espaces urbains

Les zones urbaines aménagées avec des espaces verts proches de l’état naturel peuvent présenter une biodiversité étonnamment riche. Certaines espèces y trouvent un substitut aux milieux ayant disparu du paysage. Zurich, par exemple, abrite 1200 espèces de fougères et de plantes à fleurs, soit 40 % des espèces présentes en Suisse. Les toitures végétalisées, notamment, présentent un grand potentiel.

Des relevés effectués à Bâle montrent que certains toits peuvent abriter jusqu’à 13 espèces d’orthoptères, 80 espèces de coléoptères et plus de 150 espèces de plantes. De même, les chauve-souris sont largement répandues dans les villes, où les bâtiments leur offrent de nombreux lieux de reproduction. Les insectes tels que les abeilles sauvages ou les coléoptères du bois peuvent y trouver également une grande variété d’habitats.

Milieux alpins

Les Alpes comptent une grande variété de milieux et d’espèces. Les prairies alpines et pelouses à foin des rochers comptent parmi les espaces les plus riches en espèces de Suisse. L’intensification de l’utilisation de la montagne, les activités de loisirs, l’apport d’azote et les changements climatiques ont un impact négatif sur les milieux alpins. Selon la liste rouge des milieux, environ un quart des milieux du groupe « Glaciers, rochers, éboulis et moraines » sont menacés.

Outre la végétation alpine pionnière et les glaciers, certains types de prairies et de pâturages tels que la pelouse calcaire sèche à seslérie du sud des Alpes sont en grand danger.

Biotopes d'importance nationale

Dans les milieux protégés également, la biodiversité recule. Selon le constat du Suivi des effets de la protection des biotopes en Suisse (WBS), malgré leur statut de protection, les marais, les zones alluviales et les sites de reproduction des batraciens se sont détériorés. La biodiversité recule également dans les prairies et les pâturages secs.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 13.07.2022

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/biodiversite/info-specialistes/etat-de-la-biodiversite-en-suisse/etat-des-milieux-naturels-en-suisse.html