Valorisation thermique: incinération des déchets de bois

Les déchets de bois qui ne se prêtent pas à la valorisation matière doivent être incinérés dans des installations appropriées, en fonction de leur taux de pollution spécifique.

Utilisation comme combustible dans des chaudières à résidus de bois

Comme le spécifie l'annexe 3, ch. 521, OPair, les installations de combustion d'une puissance calorique inférieure à 40 kW ne doivent être alimentées qu'avec du bois à l'état naturel ou des résidus de bois définis à l'annexe 5, ch. 31, al. 1, let. c, OPair, c'est-à-dire les résidus de l'industrie et de l'artisanat du bois, dans la mesure où celui-ci n'est pas imprégné d'un enduit ni recouvert d'un revêtement contenant des composés organo-halogénés. Les chaudières à résidus de bois ne doivent pas être alimentées avec des fractions issues du tri de déchets de bois de diverses origines, car on ne peut pas exclure une contamination par des déchets qui contiendraient des polluants.

Incinération dans une chaudière à bois usagé

Les installations pour l'incinération de bois usagé, de déchets de papier et d'autres déchets similaires (annexe 2, ch. 72, OPair) ne sont habilitées à traiter que du bois à l'état naturel, des résidus de bois ainsi que du bois usagé au sens de l'annexe 5, ch. 31, al. 2, let. a, OPair - y compris un mélange de ces catégories. Les déchets de bois hachés ne peuvent être utilisés que si une analyse confirme qu'ils respectent les valeurs de référence.

Consultez la rubrique:

Élimination de cendres de bois

Les cendres issues du traitement thermique du bois peuvent être utilisées comme ajouts ou adjuvants pour fabriquer du ciment et du béton (annexe 4, ch. 3.1, let. d, OLED). Elles peuvent aussi être stockées définitivement dans des décharges ou des compartiments des types C, D ou E si les exigences sont satisfaites (annexe 5, ch. 3.2 à 3.5, 4.4 et 5.2, OLED). En ce qui concerne les cendres de lits et les cendres de cyclone, il faut tenir compte en particulier de la teneur maximale en COT, qui est de 2 % en poids, applicable aux décharges et aux compartiments des types C et D. S'agissant des décharges et des compartiments du type E, la teneur maximale en COT est de 5 %. En raison de leur teneur en métaux lourds, les cendres volantes ne sont généralement stockées que dans des décharges et des compartiments du type C. Cependant, si les cendres volantes sont traitées par lavage acide, elles sont admises dans les décharges et les compartiments du type D (annexe 5, ch. 4.1, let. e, OLED).

Incinération dans une cimenterie

Les cimenteries peuvent admettre toutes les sortes de déchets de bois comme combustible de substitution. Les déchets de bois qui ont été traités avec des produits de conservation du bois selon un procédé d'imprégnation sous pression, ceux qui présentent des revêtements constitués de composés organiques halogénés et ceux qui ont subi un traitement intensif avec des produits de conservation du bois tels que le pentachlorophénol doivent néanmoins être traités à une température minimale de 1100 °C pendant au moins deux secondes (annexe 4, ch. 2.1, let. b, OLED).

Incinération dans une UIOM ou une autre installation appropriée

Les installations pour l'incinération des déchets urbains et des déchets spéciaux, au sens de l'annexe 2, ch. 71, OPair, sont habilitées à traiter toutes les sortes de déchets de bois, y compris les fractions fines issues du broyage de bois usagé. En effet, ces fractions sont généralement fortement polluées et doivent être éliminées séparément.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 19.04.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dechets/info-specialistes/politique-des-dechets-et-mesures/aide-a-l_execution-relative-aux-mouvements-de-dechets-speciaux-e/elimination-respectueuse-de-lenvironnement-des-dechets-speciaux-/elimination-respectueuse-de-l-environnement-de-dechets-de-bois/valorisation-thermique--incineration-des-dechets-de-bois.html