Température des eaux souterraines

La température est une des caractéristiques essentielles des eaux souterraines et exerce une influence déterminante sur leur état hydrochimique et biologique. Elle a un impact sur la proportion d’oxygène dissous dans l’eau ainsi que sur le degré de minéralisation de l’eau. L’évolution des températures des eaux souterraines montre les effets possibles des changements climatiques et de l’urbanisation sur la quantité et la qualité de ces eaux.

La température de l’eau dans les eaux souterraines proches de la surface subit l’influence de la température de l’air. Dans les réservoirs aquifères alimentés par un cours d’eau, elle dépend aussi de la température des eaux d’infiltration. Dans les zones urbanisées, elle subit de plus l’influence d’infrastructures, comme les sondes géothermiques, les installations de refroidissement ou de chauffage et les ouvrages souterrains (tunnels, sous-sols de bâtiments, conduites, etc.).

Une comparaison à long terme montre un accroissement des températures des eaux souterraines durant les années 2015–2019. En effet, un plus grand nombre de stations ont mesuré des températures annuelles élevées durant cette période. Durant l’été caniculaire de 2018 ainsi qu’en 2019, environ la moitié des stations de mesure du module QUANT (quantité d’eau souterraine) de l’Observation nationale des eaux souterraines NAQUA ont relevé des températures élevées.

 
Température des eaux souterraines de 2000 à 2019
Température des eaux souterraines de 2000 à 2019. Nombre de stations de mesure avec des valeurs basses, normales et élevées. Température normale : valeur annuelle située dans les 80 % des valeurs normales rapportées aux moyennes à long terme ; élevée : valeur annuelle située dans les 10 % des valeurs les plus élevées rapportées aux moyennes à long terme ; basse : valeur annuelle située dans les 10 % des valeurs les plus basses rapportées aux moyennes à long terme.

Les réservoirs d’eaux souterraines proches de la surface affichent des variations annuelles caractéristiques reflétant l’évolution des températures de l’air avec un retard d’environ deux mois. Là aussi, un plus grand nombre de stations de mesure enregistrent des températures mensuelles élevées en automne et en hiver. Selon les caractéristiques du sous-sol, les variations annuelles peuvent s’élever à plusieurs degrés Celsius.

Température des eaux souterraines en 2018 et 2019
Température des eaux souterraines en 2018 et 2019. Nombre de stations de mesure avec des valeurs basses, normales et élevées. Température normale : valeur mensuelle située dans les 80 % des valeurs normales rapportées aux moyennes à long terme pour le mois concerné ; élevée : valeur mensuelle située dans les 10 % des valeurs les plus élevées rapportées aux moyennes à long terme pour le mois concerné ; basse : valeur annuelle située dans les 10 % des valeurs les plus basses rapportées aux moyennes à long terme pour le mois concerné.

En 2018 et 2019, les stations de mesure ont enregistré une température moyenne des eaux souterraines située entre 5 °C et 15 °C. Les valeurs les plus basses (inférieures à 10 °C) ont été enregistrées dans le Jura et les Alpes, en fonction de l’altitude des bassins d’alimentation. Sur le Plateau et au sud des Alpes, elles ont varié entre 10 et 13 °C. Les températures les plus élevées (supérieures à 13 °C) ont été relevées dans les centres urbains.

Température moyenne des eaux souterraines en 2018 et 2019
Température moyenne des eaux souterraines en 2018 et 2019 comparée à la période allant de 2000 à 2017 (et 2018) (module QUANT).

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 17.07.2020

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/eaux/info-specialistes/etat-des-eaux/etat-des-eaux-souterraines/temperature-des-eaux-souterraines.html