Cynips du châtaignier - Dryocosmus kuriphilus

Le cynips du châtaignier est un organisme nuisible dangereux. Originaire de Chine, il touche exclusivement les châtaigniers. La contamination entraîne la mort des jeunes pousses, une baisse de la production de châtaignes et une diminution du feuillage au niveau de la couronne. Si à une forte infestation s’ajoute le chancre de l’écorce du châtaignier, autre maladie très répandue, les arbres peuvent, à terme, perdre de leur vitalité. Pour éviter que le cynips ne se propage davantage, il est fortement conseillé de ne pas transporter de nouveaux châtaigniers vers une région indemne.

 Le cynips est propagé dans le monde entier par le biais de matériel végétal contaminé. En Suisse, il a été détecté pour la première fois en 2009, au Tessin. Aujourd'hui, la quasi-totalité des châtaigneraies de ce canton et de l'Italie voisine sont infestées. Des individus provenant de Haute-Savoie se sont propagés naturellement jusqu'en Suisse romande, apparaissant en 2011 dans le Chablais (VD/VS). Depuis, plusieurs foyers d'infestation ont été observés au nord des Alpes.

Caractéristiques du cynips du châtaignier

  • Petite guêpe noire, inoffensive pour l'homme et les animaux
  • Corps mesurant 2,5 à 3 mm de long (sans les antennes)
  • Œufs déposés dans les bourgeons (invisibles)
  • Formation de galles à la place des feuilles, jeunes pousses ou fleurs au moment du débourrement des bourgeons
  • Châtaignes et bois d'œuvre épargnés
  • Envol de mi-mai à fin juillet ; distance moyenne de propagation de 10 à 20 km, également par transport éolien

Essence touchée

Châtaignier (Castanea sativa)

Symptômes

  • Formation de galles sur les jeunes pousses au printemps
  • Croissance réduite des rameaux et déformation des feuilles
  • Couronnes clairsemées en cas de forte contamination
  • Baisse de la production de châtaignes

Situation de contamination actuelle

Cynips du châtaignier - Situation de contamination actuelle juin 2015 Source: WSL Birmensdorf

Que faire en présence d'un cas suspect?

Les bons gestes dans les zones infestées

Il ne faut transporter aucun plant de châtaignier ni aucune partie de plant d'une zone infestée vers d'autres régions du pays. Il faut éviter l'introduction de châtaigniers (plante entière ou partie de plante) dans les zones particulièrement dignes de protection et les zones indemnes.

Les bons gestes hors des zones infestées

Il faut éviter l'introduction de châtaigniers (plante entière ou partie de plante) dans les zones indemnes isolées. Si cela n'est pas possible, il faut contrôler jusqu'au mois de mai suivant si les végétaux développent des galles ; le cas échéant, celles-ci doivent être immédiatement enlevées et détruites.

En cas de soupçon d'infestation dans des zones jusqu'alors indemnes, il faut photographier les dégâts suspects, détacher les galles des pousses et des feuilles et les conserver dans un récipient fermé, puis informer rapidement le service cantonal de la protection des forêts ou le service Protection de la forêt suisse, en mentionnant le lieu de l'observation et une adresse de contact.

Lutte

Les mesures chimiques ne permettent pas de combattre efficacement le cynips du châtaignier car, à l'intérieur des galles, les larves sont bien protégées contre les insecticides. Ce n'est qu'au stade initial de la propagation, au printemps (avant l'envol des cynips adultes fin mai), que les galles dans les pépinières ou dans d'autres petits foyers d'infestation peuvent être enlevées manuellement et détruites. Il est important de ne pas introduire de matériel végétal infesté, notamment de jeunes plants, dans des zones indemnes.

Aide à l’exécution Protection des forêts

Aide Protection des forêts

Module 2 : Cynips du châtaignier

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 15.05.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/forets/info-specialistes/pressions-sur-les-forets-suisses/organismes-nuisibles-dangereux-pour-les-forets/cynips-du-chataignier---dryocosmus-kuriphilus.html