Micropolluants dans les cours d’eau

De nombreux micropolluants sont détectés dans les cours d’eau suisses. Les valeurs limites écotoxicologiques sont dépassées dans les petits et moyens cours d’eau principalement par des pesticides, et dans les grands cours d’eau par quelques médicaments. Dans les cours d’eau concernés situés dans les régions d’agriculture intensive et densément urbanisées, des espèces animales et végétales sensibles sont exposées à un risque excessif d’atteintes liées à ces substances.

On entend par « micropolluants » les pesticides, les médicaments et les autres substances chimiques qui sont présents dans les eaux en quantités infimes. En Suisse, plus de 30 000 substances chimiques sont recensées dans d’innombrables produits utilisés quotidiennement. Rejetées par les stations d’épuration des eaux usées (STEP), l’agriculture, les zones urbaines et les transports, elles rejoignent les eaux. La toxicité pour les organismes aquatiques varie d’un micropolluant à l’autre. D’un côté, de nombreuses substances que les STEP déversent dans les eaux en grandes quantités (p. ex. des édulcorants artificiels) sont peu problématiques sur le plan écotoxicologique. De l’autre, beaucoup de pesticides ainsi que certains médicaments sont déjà toxiques à très faible concentration pour les organismes aquatiques sensibles.



Les micropolluants dans le programme de mesure national

Dans le cadre de l’Observation nationale de la qualité des eaux de surface (NAWA), au moins 80 micropolluants sont actuellement analysés à 38 stations de mesure dédiées à l’observation de longue durée (NAWA TREND). Les campagnes de mesure limitées dans le temps (NAWA SPE) servent quant à elles à étudier certains problèmes particuliers.

Depuis 2018, le programme de mesure s’est développé progressivement en collaboration avec les cantons. Informations complémentaires :

Micropolluants dans le monitoring des eaux de surface (PDF, 11 MB, 06.07.2020)Article traduit d'Aqua & Gas No 7/8 2020 - extension de nawa trend et premiers résultats de la campagne 2018

Stations de mesure NAWA TREND analysant les micropolluants en service en 2020 (33) et nouvelles stations supplémentaires mises en service en 2022 (5).
Stations de mesure NAWA TREND analysant les micropolluants en service en 2020 (33) et nouvelles stations supplémentaires mises en service en 2022 (5).

Les concentrations de micropolluants varient selon la substance et les eaux

Les mesures effectuées dans le cadre du programme NAWA TREND montrent que les concentrations de micropolluants dans les cours d’eau varient considérablement en fonction de la substance et des eaux. L’intervalle de concentration est large, allant du nanogramme par litre au microgramme par litre. En raison d’une dilution élevée, les grands cours d’eau affichent la plupart du temps des concentrations – de pesticides et de médicaments notamment – moins importantes que les cours d’eau plus petits. On observe aussi des variations saisonnières : tandis que certaines substances sont présentes toute l’année, d’autres ne sont détectées que durant la saison d’application.

Concentrations de micropolluants à stations de mesure NAWA TREND
Box-plots des concentrations de micropolluants (98) à 33 stations de mesure NAWA TREND. Les concentrations des échantillons composites de 14 jours (de 3,5 ou de 7 jours à certains endroits) sont représentées sur une échelle logarithmique en fonction du groupe de substances et de la classe de taille de cours d’eau. Les mesures inférieures à la limite de quantification ne sont pas représentées. Sous chaque box-plot figurent le nombre total de mesures (N) et le pourcentage des mesures supérieures à la limite de quantification (inclus dans le box-plot). Données : NAWA 2018-2020.

Les eaux sont contaminées en grand nombre par des micropolluants

Les eaux du Plateau et des plaines des vallées sont contaminées en grand nombre par des micropolluants, comme en attestent les analyses NAWA TREND. En 2020, il a été démontré que, sur 22 micropolluants (19 pesticides et 3 médicaments), 20 ont dépassé leur valeur limite écotoxicologique telle qu’elle est fixée dans l’ordonnance sur la protection des eaux (OEaux). Les valeurs limites n’ont toujours été respectées que dans cinq des 33 cours d’eau étudiés jusqu’à présent.

Nombre de stations de mesure dans lesquelles des dépassements de valeurs limites ont été attestés
Nombre de stations de mesure (réparties par catégorie de cours d’eau) dans lesquelles des dépassements de valeurs limites ont été attestés. Le nombre de substances (#substances) pour lesquelles un dépassement de valeur limite a été détecté est précisé sous chaque barre. Données : NAWA 2020.

Les petits et moyens cours d’eau sont particulièrement touchés par la pollution par des pesticides

C’est dans les petits et moyens cours d’eau que les pollutions aux pesticides sont les plus prononcées : les valeurs limites écotoxicologiques applicables aux pesticides sont en effet dépassées dans la quasi-totalité de ces eaux étudiées dans NAWA TREND. Dans les eaux concernées, des espèces animales et végétales sensibles sont exposées à un risque élevé d’atteintes liées à ces substances. Les concentrations de pesticides sont nettement moins importantes dans les grands cours d’eau : dans la majorité d’entre eux, les valeurs limites écotoxicologiques sont respectées.

L’utilisation de produits phytosanitaires (PPh) dans l’agriculture est la cause principale des charges de pesticides observées dans les petits cours d’eau. Plus de la moitié des dépassements de valeurs limites sont actuellement causés par des pesticides autorisés exclusivement pour un usage phytosanitaire. Entre-temps, certaines de ces substances ont fait l’objet d’un retrait d’autorisation ou leur utilisation a été limitée. La contamination par ces substances (p. ex. chlorpyriphos, isoproturon, thiaclopride) devrait donc diminuer à l’avenir.

Il existe un risque élevé lié en particulier aux insecticides dont l’effet sur les organismes aquatiques est nocif dès une concentration de l’ordre du picogramme (millionième de gramme) par litre.

Aqua&Gas 4/2022: Insecticides dans les eaux de surface (PDF, 1 MB, 18.08.2022)Quels risques représentent les insecticides pyréthrinoïdes et organophosphorés en Suisse?

Aqua&Gas Nr. 11/2019: Geringe Konzentrationen mit grosser Wirkung (PDF, 1 MB, 18.08.2022)Nachweis von Prythroid- und Organophosphat-Insektiziden in Schweizer Bächen im pg l-1-Bereich

Micropolluants avec des valeurs limites écotoxicologiques
Les 22 micropolluants avec des valeurs limites écotoxicologiques diffèrent les uns des autres par le dépassement maximal de ces valeurs (ratio entre la concentration maximale et la valeur limite), par le nombre de détections au-delà de ces valeurs et par le nombre de cours d’eau dans lesquels ils ont été décelés au-delà de ces valeurs. Sont présentés dans le tableau les dépassements pour une exposition continue et pour une exposition à court terme. Pour chaque substance, il est précisé si l’utilisation autorisée au moment des analyses était sous forme de biocide (B), de produit phytosanitaire (PPh), de médicament à usage vétérinaire (MV) ou de médicament à usage humain (MH) ; n. m. = non mesurable, car il n’existe pas de valeur limite écotoxicologique pour l’exposition à court terme au diclofénac. Données : NAWA 2020.

Des médicaments dépassent leurs valeurs limites dans beaucoup de moyens et grands cours d’eau

Les trois médicaments réglementés par l’OEaux (azithromycine, clarithromycine, diclofénac) ont dépassé leurs valeurs limites majoritairement dans les moyens et grands cours d’eau. À lui seul, l’antalgique diclofénac a causé de loin le plus grand nombre de dépassements des valeurs limites écotoxicologiques.
Les médicaments pénètrent dans les cours d’eau via les eaux usées épurées. Les eaux industrielles et artisanales sont également rejetées dans les cours d’eau, soit directement après traitement dans les STEP des exploitations elles-mêmes, soit indirectement après épuration dans les STEP communales. La plupart des STEP éliminent avant tout les nutriments des eaux usées. N’étant pas retenus, ou seulement partiellement, les micropolluants se retrouvent dans les cours d’eau. Les STEP se dotent actuellement d’une étape de traitement supplémentaire, ce qui apportera une amélioration dans les années à venir.

Micropolluants dépassant en permanence les valeurs limites

Des études montrent que la qualité de l’eau dans les cours d’eau ne répond pas aux exigences légales minimales en de nombreux endroits et parfois de façon persistante. Beaucoup de cours d’eau sont contaminés de façon quasi permanente par des micropolluants dépassant les valeurs limites et sont donc pollués. Cela s’applique aux micropolluants issus de résidus non seulement de pesticides mais aussi de médicaments.

Graphiques chronologiques des dépassements de valeurs limites écotoxicologiques des médicaments mesurés
Ces graphiques chronologiques illustrent les dépassements de valeurs limites écotoxicologiques des médicaments mesurés dans 33 sites. Indications concernant l’utilisation du sol : % SA = proportion de surface agricole à forte utilisation de produits phytosanitaires (terres agricoles, fruitières et viticoles) dans le bassin versant ; % EUE = proportion d’eaux usées épurées dans les cours d’eau étudiés, en situation de débit d’étiage (Q347). Données : NAWA 2018-2020.
Graphiques chronologiques illustrent des dépassements de valeurs limites écotoxicologiques des pesticides
Ces graphiques chronologiques illustrent les dépassements de valeurs limites écotoxicologiques des pesticides mesurés dans 33 sites. Indications concernant l’utilisation du sol : % SA = proportion de surface agricole à forte utilisation de produits phytosanitaires (terres agricoles, fruitières et viticoles) dans le bassin versant ; % EUE = proportion d’eaux usées épurées dans les cours d’eau étudiés, en situation de débit d’étiage (Q347). Données : NAWA 2018-2020.

Principaux résultats des campagnes d’observation spécifique (NAWA SPE) menées jusqu’à présent

NAWA SPE 2012 : la campagne NAWA SPE 2012 a mis l’accent sur la saisie la plus complète possible de la pollution des cours d’eau moyens par des pesticides (produits phytosanitaires et biocides). Les résultats ont clairement indiqué que les produits phytosanitaires jouent un rôle important dans la pollution chimique des cours d’eau.

Plus de 100 pesticides dans les cours d'eau (PDF, 1 MB, 01.03.2014)Le programme NAWA Spe montre la forte pollution en pesticides de cours d'eau suisses - article tiré de Aqua & Gas 3/2014, en allemand avec résumé en français)

NAWA SPE 2015 : la campagne NAWA SPE 2015 a mis l’accent sur les petits cours d’eau. Dans les cinq zones d’exploitation agricole intensive étudiées, des pics de concentration de produits phytosanitaires aux effets dommageables sur la vie aquatique ont été relevés.

Aqua&Gas 4/2017: Forte Pollution des ruisseaux suisses par les pesticides (PDF, 964 kB, 18.08.2022)Campagne NAWA SPEZ: Etude de 5 petits cours d'eau de zones d'agriculture intensive

NAWA SPE 2017 : comme en 2015, la campagne NAWA SPE 2017 s’est concentrée sur la pollution par les produits phytosanitaires des petits cours d’eau situés dans des zones d’agriculture intensive. Pour la première fois, il a été possible de comparer deux sites sur deux années consécutives. L’étude a montré que non seulement des pesticides sont présents sur une longue période à des concentrations trop élevées mais qu’en plus, certains pesticides concourent simultanément à exposer les organismes aquatiques à des risques excessifs jusqu’en automne.

Aqua&Gas 4/2019: Anhaltend hohe PSM-Belastung in Bächen (PDF, 1 MB, 18.08.2022)NAWA SPEZ 2017: Kleine Gewässer in Gebieten mit intensiver Landwirtschaft verbreitet betroffen

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 23.08.2022

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/eaux/info-specialistes/etat-des-eaux/etat-des-cours-deau/qualite-des-cours-deau/micropolluants-dans-les-cours-deau.html