Substances nutritives dans l’eau

Si la concentration de substances nutritives dans les cours d’eau suisses a considérablement diminué, des dépassements de seuils continuent d’être observés dans les zones agricoles et les régions urbaines. Les valeurs fixées pour le nitrate dans les conventions internationales relatives à la protection des cours d’eau ne sont ainsi pas encore respectées pour le Rhin.

La qualité des eaux de surface s'est nettement améliorée depuis les années 1970 pour ce qui est des nutriments. Les valeurs seuils prescrites ne sont cependant pas respectées pour environ 10 % des stations de mesure du réseau de l'observation nationale de la qualité des eaux de surface (NAWA). Cette situation s'explique par la pression de l'activité humaine, notamment dans les zones agricoles et urbanisées. Face au phénomène de l'eutrophisation devenu manifeste dans le courant des années 1980, une stratégie a été élaborée sur le plan international pour réduire les apports de nitrate et de phosphore (Convention OSPAR). Contrairement à celui fixé pour le phosphore, l'objectif de réduction pour le nitrate n'est pas encore atteint.

La situation est surtout problématique dans les petits ruisseaux, car les eaux épurées qui y sont déversées sont peu diluées. Par ailleurs, des accidents se produisent toujours (p. ex. déversement accidentel de lisier), ce qui constitue une grave menace pour les eaux.

État des cours d’eau suisses

Cover État des cours d’eau suisses

Résultats de l’Observation nationale de la qualité des eaux de surface (NAWA) 2011–2014. 2016

Recul des concentrations de phosphore

Les relevés du programme de surveillance nationale des cours d'eau (NADUF) montrent que les concentrations de phosphore dans les rivières et les ruisseaux ont fortement diminué ces dernières années. À l'instar des lacs, les cours d'eau ont reçu un apport excessif de substances nutritives depuis les années 1950. Après la diminution des concentrations de phosphore dans les lacs, l'amélioration de l'épuration des eaux usées et l'interdiction des phosphates dans les poudres à lessive ont également soulagé les rivières. Dans le Rhin à hauteur de Bâle, les concentrations de phosphore ont ainsi reculé d'environ 35 % entre 1990 et 2003. Étant donné que le Rhin draine environ deux tiers de la surface de la Suisse, cette évolution revêt un caractère représentatif pour une grande partie du pays.

Concentrations de phosphates

Phosphatbelastung

Dépassement des valeurs limites pour le nitrate

Le nitrate provient en grande partie de l'agriculture. On le retrouve principalement dans les eaux souterraines. De là et sous l'effet de ruissellements superficiels, il parvient également dans les rivières et les ruisseaux.

Nitratbelastung

Programmes nationaux de mesure de la qualité de l’eau

La qualité de l'eau des rivières et des ruisseaux est analysée dans le cadre de l'Observation nationale de la qualité des eaux de surface (NAWA) et des programmes de mesure cantonaux, ce qui permet de contrôler les concentrations de nutriments et de polluants à plus de 400 stations de mesure. Les observations s'effectuent à différents niveaux : le module d'observation de longue durée (TREND) fournit une vue d'ensemble à long terme de l'état des cours d'eau suisses, tandis que le module d'observation spécifique (SPE) permet d'étudier certains problèmes particuliers.


La Surveillance nationale continue des cours d'eau (NADUF) étudie dans le cadre de NAWA l'évolution des flux de substances dans une sélection de cours d'eau. Depuis le milieu des années 1970, les teneurs en nutriments et en polluants sont mesurées en continu dans les grands et moyens cours d'eau ainsi que, depuis 2006, dans les petits cours d'eau.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 10.09.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/eaux/info-specialistes/etat-des-eaux/etat-des-cours-deau/qualite-des-cours-deau/substances-nutritives-dans-leau.html