Bouteilles à boissons en PET

Les bouteilles à boissons en PET sont légères, incassables et, grâce à ces avantages, largement répandues. Les consommateurs rapportent quatre cinquièmes des bouteilles vides aux centres de collecte. Par rapport à la production de nouvelles bouteilles, le recyclage des bouteilles usagées permet de réduire de moitié l'impact environnemental. Il est important que le matériau recyclé ne soit pas pollué par des substances étrangères.

La bouteille à boisson jetable en PET s'est imposée comme emballage standard pour les boissons sucrées et l'eau minérale. Ce plastique a en effet l'avantage d'être léger et résistant.

Appréciation écologique

PET est l'abréviation de polyéthylène téréphtalate. Ce plastique appartient au groupe des polyesters et est principalement fabriqué à partir d'hydrocarbures d'origine fossile (pétrole, gaz naturel). La fabrication d'un kilo de PET nécessite presque deux kilos de pétrole brut. Enfin, étant donné que ce matériau est composé exclusivement des éléments oxygène, hydrogène et carbone, il est possible de le détruire sans polluer. Le recyclage du PET est judicieux car la fabrication de bouteilles à partir de granulat recyclé nécessite deux fois moins d'énergie que la production de nouvelles bouteilles. Pour que l'écobilan des bouteilles à boissons en PET soit positif, il faut que le taux de recyclage soit élevé, comme c'est actuellement le cas en Suisse, et qu'une part importante de granulats recyclés soit utilisée dans la production de nouvelles bouteilles.

Il existe un système de recyclage uniquement pour les emballages de boissons en PET. Les autres emballages en PET et les autres déchets plastiques qui ne peuvent pas être soumis à une valorisation matière sont incinérés avec les ordures ménagères. Grâce aux filtres et à l'épuration des fumées, les émissions sont très faibles. La chaleur ainsi produite est utilisée pour générer du courant et du chauffage, et remplace de cette manière les agents énergétiques fossiles.

Collecte séparée

Depuis de nombreuses années, les consommateurs collectent plus de 80 % des bouteilles à boissons en PET mises en circulation, et les remettent à des entreprises qui les valorisent sur le plan matière. Cela représente actuellement près de cinq kilos de PET par personne et par an. L'ordonnance sur les emballages pour boissons (OEB) prescrit un taux de valorisation d'au moins 75 %. Si ce taux n'est pas atteint, la Confédération peut instaurer le prélèvement d'une consigne.

Conformément à l'OEB, tous les commerçants, fabricants et importateurs qui vendent des boissons dans des emballages en PET sont tenus de reprendre les emballages vides et de les transmettre à la filière de valorisation. Les acteurs du marché peuvent déléguer cette obligation à une organisation de recyclage. En outre, tous les acteurs du marché sont tenus de communiquer à l'OFEV, conformément aux art. 18 et 19 OEB, les quantités d'emballages de boissons mises en circulation et les quantités reprises. Cela s'applique également aux importations et aux exportations.

Bien qu'il existe plusieurs types de produits en PET, seules les bouteilles pour boissons conviennent pour le recyclage. Tous les autres matériaux d'emballage en PET dégradent la qualité du matériau collecté. En effet, il existe, d'une part, des sortes de PET de composition chimique différente, qui ne peuvent pas être recyclées ensemble. D'autre part, le granulat recyclé utilisé pour la fabrication de bouteilles doit remplir de hautes exigences d'hygiène. Les bouteilles de lait sont composées de polyéthylène (PE), et ne doivent pas non plus être mélangées à la collecte du PET. Leur collecte et leur valorisation est organisée dans un système indépendant.

Actuellement, il existe en Suisse plus de 50 000 centres de collecte pour les bouteilles à boissons en PET. Le site Internet des associations de recyclage indique sur une carte où se trouvent les centres de collecte.

Elimination et recyclage

Les bouteilles à boissons en PET utilisées et collectées en Suisse sont, en majeure partie, triées puis valorisées en Suisse. Les bouteilles sont transmises, par le biais du système de collecte, à des centres de tri qui effectuent une séparation selon les couleurs. A partir des produits clairs et légèrement bleutés, on fabrique le granulat qui sert à la production de nouvelles bouteilles. Les bouteilles d'autres couleurs sont utilisées pour fabriquer des produits comme des fibres, des films, des rubans d'emballage ou d'autres emballages. Certains commerces de détail envoient la marchandise collectée à l'étranger pour valorisation.

Financement

PET-Recycling-Schweiz (PRS) organise, sur la base d'une solution de branche volontaire, le financement de la collecte et du recyclage du PET. Une contribution de recyclage anticipée (CRA) est comprise dans le prix de vente des bouteilles à boissons en PET. Elle permet de financer la mise en place et l'entretien de la logistique de collecte, ainsi que la communication.

Mesures nécessaires

La collecte des bouteilles à boissons en PET devrait être rendue encore plus facile. La densification du réseau de centres de collecte, notamment près des kiosques et des stations d'essence, couplée à des campagnes d'incitation, contribuent à faire augmenter les taux de récupération, et à diminuer le littering.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 20.12.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dechets/guide-des-dechets-a-z/bouteilles-en-pet.html