Métaux

Les métaux de récupération constituent une source importante de matières premières pour l'industrie. En comparaison à l'extraction et au traitement de minerais, la fonte de la ferraille permet d'économiser des ressources et de l'énergie. Lors de leur élimination, les déchets métalliques contenant des substances dangereuses ou des composants électroniques doivent être traités séparément.

Les métaux de récupération sont composés de métaux ferreux et  non ferreux. En règle générale, les métaux ferreux sont magnétiques. S'agissant des métaux non ferreux, on distingue les métaux de transition (cuivre et alliages de cuivre), les métaux gris (plomb, zinc, étain, aluminium) et les métaux précieux (or, argent).

Appréciation écologique

Les déchets métalliques peuvent être indéfiniment réintroduits dans le circuit économique, avec peu de pertes de matière. Cela permet de limiter les impacts négatifs sur l'environnement et la santé, liés à l'extraction et à la transformation des minerais. La collecte séparée de la ferraille est une branche traditionnelle de l'économie. Les prix croissants des matières premières ont conduit à l'amélioration constante des procédés de récupération des métaux extraits d'objets et d'appareils complexes.

Collecte séparée

Les entreprises d'élimination spécialisées récupèrent la ferraille issue du montage, de la  réparation, de l'entretien ou de la déconstruction de bâtiments, ainsi que les chutes neuves  des processus de production. D'autres déchets métalliques proviennent du traitement des déchets issus d'appareils électriques ou électroniques, de véhicules hors d'usage, ou d'autres déchets comme les mâcherfers d'incinération.

Cf. également:

Lors du recyclage des déchets, il est important qu'aucune substance dangereuse ne parvienne dans l'environnement. C'est pourquoi le contrôle de la qualité des entreprises de construction et d'élimination doit s'assurer que les déchets métalliques sont bien débarrassés des substances polluantes. Ceci est particulièrement important dans le cadre de la déconstruction d'infrastructures ou du démontage d'appareils. Selon l'ordonnance sur le traitement des déchets (OTD), les entreprises de construction sont tenues de trier les déchets. Le personnel doit systématiquement distinguer les éléments métalliques ou les composants contenant des substances polluantes comme des PCB ou de l'amiante, et doit éliminer ces déchets séparément. Ces déchets spéciaux ne doivent pas être mélangés avec d'autres déchets, conformément aux prescriptions de l'ordonnance sur les mouvements de déchets (OMoD).

En général, les communes se chargent de collecter les objets métalliques usagés issus des ménages et des commerces, et les transmettent aux entreprises d'élimination.

Elimination et recyclage

Lors du contrôle d'entrée, les entreprises d'élimination retirent les impuretés telles que les composants électroniques et les matériaux combustibles ou minéraux en vrac. Dans un deuxième temps, elles trient grossièrement les débris de fer et d'acier ainsi que les déchets non ferreux, et elles coupent les grosses pièces. La ferraille de récupération provenant des ménages et des commerces est le plus souvent passée dans un broyeur, qui sépare les métaux des corps étrangers (p.ex. matières plastiques). Un séparateur magnétique ainsi que d'autres procédés sont utilisés pour trier les débris de fer et les déchets métalliques non ferreux. Les différentes ferrailles préparées conformément aux exigences des repreneurs sont ensuite envoyées à des aciéries, des fonderies ou d'autres entreprises métallurgiques, qui les transforment en produits semi-finis comme du fer à béton.

Lors du traitement de la ferraille sont produits des résidus tels que des débris de ferraille ou de la fraction de broyage légère. Ils sont en grande partie composés de matériaux minéraux ou combustibles, et contiennent seulement une faible part de métaux. Les éléments réutilisables et ceux pouvant être mis en décharge sont séparés dans la mesure du possible. Le reste doit être incinéré.

Financement

Le financement de l'élimination s'effectue selon le principe du pollueur-payeur. Selon leur pureté et la quantité disponible, certains déchets peuvent également avoir une valeur marchande.

Mesures nécessaires

L'OFEV est actuellement en train d'élaborer le cadre juridique qui permettra d'imposer la détection des substances polluantes. Il s'agit de définir qui est responsable, et dans quelle mesure, de l'identification des substances polluantes dans un bâtiment ou une infrastructure avant de commencer les travaux de déconstruction.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 03.07.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dechets/guide-des-dechets-a-z/metaux.html